Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Mali : L’UE souligne la nécessité de procéder à l’organisation de l’élection présidentielle en février 2022



Mali : L’UE souligne la nécessité de procéder à l’organisation de l’élection présidentielle en février 2022
L’Union européenne dit avoir pris acte des décisions récentes des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et du Conseil de Paix et Sécurité de de l’Union Africaine, notamment s’agissant de la suspension du Mali de leurs instances.

Elle a souligné la nécessité de procéder à l’organisation de l’élection présidentielle malienne au 27 février 2022 dans les « conditions strictes énoncées » dans le communiqué de la CEDEAO du 30 mai et le communiqué du Conseil de Paix et Sécurité de l’Union Africaine du 1er juin, qui appellent au respect de la charte de transition, notamment s’agissant de l’inéligibilité des dirigeants de la transition.

L’UE affirme son appui à la médiation de l’Envoyé Spécial et Médiateur de la CEDEAO au Mali, Goodluck Jonathan et appelle à la mise en place par la CEDEAO d’un mécanisme de suivi du respect de la période de transition. Le respect de ces paramètres (la nomination immédiate d’un nouveau Premier-ministre civil; la formation d’un nouveau gouvernement inclusif pour la poursuite du programme de transition; le respect de la période de transition de 18 mois ; la date du 27 février 2022 de l’élection présidentielle pour laquelle le Président, le Vice-président et le Premier ministre de transition ne devront pas se porter candidats) est la condition du maintien de l’engagement de l’UE et des États membres à l’égard du Mali et de l’accompagnement de la transition.

L’UE rappelle la déclaration du Conseil européen du 25 mai 2021 ainsi que les objectifs repris dans sa Stratégie intégrée pour le Sahel. Elle est engagée auprès de ses partenaires du G5 Sahel dans l’appui au développement, le retour de l’État, le renforcement des capacités des forces de défense et de sécurité et la lutte contre le terrorisme et réaffirme son plein soutien à ces priorités communes dans l’esprit du sursaut civil et politique, qui est plus que jamais d’actualité.

L’engagement de l’UE et des États membres à l’égard du Mali et de ses partenaires du Sahel se fonde sur le principe de redevabilité mutuelle. L’UE appelle à la formation d’un nouveau gouvernement inclusif, ainsi qu’à la poursuite de l’opérationnalisation du programme de transition tels que mentionnés dans la Charte et la Feuille de Route de la transition – en ce compris la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation et la promotion de la bonne gouvernance – et de la concrétisation des réformes qu’elles promeuvent.

L’UE demeure aux côtés des populations du Sahel et réaffirme son plein attachement au strict respect de l’Etat de droit, des droits de l’Homme et du droit international humanitaire au Mali.
 

Salif SAKHANOKHO

Vendredi 4 Juin 2021 - 11:22


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter