Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Mamadou Lamine Diallo réplique: « Herr Decroix, on nous tue, on ne nous déshonore pas »



Mamadou Lamine Diallo réplique: « Herr Decroix, on nous tue, on ne nous déshonore pas »
Réponse du berger à la bergère. Le leader du mouvement Tekki solde ses comptes avec son collègue député Mamadou Diop Decroix qui avait fustigé sa sortie sur le dialogue politique. Dans sa publication hebdomadaire, Mamadou Lamine Diallo de rétorquer, « j'ai bien décortiquer votre signale, Herr Decroix ». 

Le député rappelle d’entrée que : « Aymerou Gningue, le patron de BBY à l'Assemblée nationale, après avoir remercié Moustapha Niasse qui prétend que le gaz naturel sous terre n’a pas de prix (Sic), m’a dit : fermez-là. Avant lui, c’est le député Seydou Diouf qui m’avait traité de grande gueule en Commission des finances pour secourir Amadou Ba. Jamais deux sans trois. C’est autour de Mamadou Diop Decroix de me demander d’aller remplacer Guy en prison et de me taire, sans doute définitivement ».

Mamadou Lamine Diallo est convaincu que Mamadou Diop "Decroix" et les personnes citées ci-dessus : « Disent tout haut ce que murmurent les tenants du régime FayeSall ».

Répondant à son collègue de l’opposition, il déclare : « J’ai bien décodé votre signal, Herr Decroix. On nous tue, on ne nous déshonore pas ». 
Toutefois, le député tient à signaler qu’: « Évidemment Tekki a accru sa vigilance depuis l’assassinat honteux de son premier coordonnateur Moussa Ndiaye et les multiples agressions que nous avons subies, à la lumière des enseignements de nos illustres devanciers. Le combat pour la gouvernance démocratique du Sénégal se poursuit », lance-t-il.

Dans la même foulée, l’économiste évoque à nouveau le scandale du gaz à 10 milliards impliquant le frère du président Sall, Aliou Sall et Franck Timis. Il est d’avis que ce scandale « hante le pseudo dialogue national de Macky Sall ». 

« S’agissant du pseudo dialogue sur le code électoral, il faut simplement revenir au code de 2016 et expurger les dispositions anticonstitutionnelles introduites comme le parrainage, le choix des 5 bulletins, etc. Le livre blanc du FRN est très clair à cet égard. Quant au dialogue national, Macky Sall a décidé unilatéralement après s’être proclamé Président à la suite des élections parrainées, de supprimer le poste de Premier ministre et de lancer son programme « 5 3 5 ».Que cherche-t-il dès lors ? », a-t-il écrit. 

Poursuivant, il ajoute : « Pour moi, la réponse est simple : élargir son camp pour rester indéfiniment au pouvoir, la présidence à vie. Son dialogue national doit entériner son 5 35 ( cinq mandats à l’horizon 2035 pour la dynastie FayeSall), faire sauter le verrou de la limitation des mandats et étouffer le scandale des 10 milliards de dollars de Timis Corporation, etc. C’est l’émirat gazier ! » 


Aminata Diouf

Mercredi 8 Janvier 2020 - 09:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter