Moussa Diaw, analyste politique: "Le projet de loi annoncé par le ministre de l'Intérieur va créer des tensions"

L'appareil étatique est en marche pour valider la modification de l'article L.78 du Code électoral. Le ministre de l'Intérieur a même annoncé un projet de loi qui va être soumis au chef de l'Etat, qui va saisir l'Assemblée nationale. Mais pour l'analyste politique Moussa Diaw, cette démarche des autorités va attiser le feu dans le pays.



Moussa Diaw, analyste politique: "Le projet de loi annoncé par le ministre de l'Intérieur va créer des tensions"
L'analyste politique Moussa Diaw a prédit une vive tension dans le pays, en cas d'adoption du projet de loi portant modification de l'article L.78 du Code électoral. Selon lui, la manière dont l'Etat du Sénégal s'y est pris pour résoudre le problème des listes n'est pas la bonne. 

" Il fallait s'y prendre très tôt en organisant un  débat qui rassemble l'ensemble des  composantes de la vie politique pour trouver un consensus dans le but de renforcer la démocratie. Et non le spectacle auquel on a assisté (Ndlr : tohu-bohu à la rencontre Cena-acteurs politiques), cela ne grandit pas la démocratie. On ne change pas les règles du jeu en cours de jeu. Ce qu'on a trouvé comme solution est un moindre mal, mais on aurait pu avoir meilleure", a-t-il dit dans les colonnes de L'Observateur avant de lancer une mise en garde : "Le projet de loi annoncé par le ministre de l'Intérieur va créer des tensions. On aurait dû prendre des initiatives pour arrondir les angles. Mais ce projet de loi peut être perçu comme un forcing de la part de l'Etat".

A noter que l'opposition accuse le président Macky Sall d'être à l'origine de la pléthore de listes. Ousmane Sonko, le leader de Pastef pense que le "consensus fabriqué" par la Cena montre que Macky Sall a parrainé certaines coalitions.
 

AYOBA FAYE

Mardi 4 Juillet 2017 - 11:17




1.Posté par Ndiaye le 04/07/2017 13:04
Vous très bizarre dans vos analyses

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter