Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Naufrage d’un bateau de migrants près de Calais. Ce que l’on sait du drame qui a fait 31 morts



Plusieurs migrants tentant de rejoindre l’Angleterre sont décédés à bord de leur embarcation, au large de Calais, ce mercredi 24 novembre.

Plusieurs migrants tentant de rejoindre l’Angleterre sont décédés à bord de leur embarcation, au large de Calais, ce mercredi 24 novembre.

Dans quelles circonstances le naufrage a-t-il eu lieu ?
« Vers 14 h, un pêcheur a signalé la découverte d’une quinzaine de corps flottant au large de Calais. Un bâtiment de la Marine nationale a repêché plusieurs corps, dont cinq personnes décédées et cinq inconscientes, selon un bilan provisoire », a indiqué le ministère de l’Intérieur.

Une source proche du dossier a par ailleurs indiqué qu’une cinquantaine de personnes se trouvaient à bord de l’embarcation qui était partie de Dunkerque. Selon la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord, trois hélicoptères et trois bateaux participent aux recherches.

Pour expliquer comment un tel drame a pu se produire, Gérard Barron, président de la SNSM (Société nationale de sauvetage en mer) de Boulogne-sur-Mer, a expliqué à Ouest-France que les embarcations utilisées par les migrants « sont des boudins flottants, conçus pour le transport au maximum de dix personnes mais qui sont systématiquement surchargés. »

Un surchargement qui rend bien plus difficile les conditions de traversée des personnes à bord selon lui. « Ils transportent souvent trente ou quarante migrants. Notre record, lors d’une intervention il y a trois semaines, était de 53 ! À bord, les migrants sont entassés dans tous les sens, les pieds dans l’eau et dans le carburant. Ce sont des conditions inimaginables. Souvent, seules les femmes et les enfants ont des gilets de sauvetage. Et ces bateaux n’ont pas de feux de navigation, ni de récepteur radar ! », a-t-il expliqué.

Quelles sont les réactions dans la sphère politique ?
Le corps politique a rapidement réagi après ce drame. À commencer par Gérald Darmanin, qui se rend actuellement sur place. L e ministre de l’Intérieur a fait part sur Twitter, de la « forte émotion » face à ce « drame ». Il a par ailleurs dénoncé le rôle des passeurs, insistant sur leur « caractère criminel ».

Venu sur place, le ministre de l’Intérieur a tenu un point-presse à 19h45. Gérald Darmanin a dénoncé "la responsabilité des passeurs criminels dans ce drame, et appelé à une réponse internationale forte".

De son côté, la maire de Calais Natacha Bouchart (Les Républicains), a mentionné sur BFMTV, un « drame humain » qu’elle « redoute » depuis qu’elle est élue. « Cela fait des semaines, des mois que j’alerte et que j’envoie des courriers chaque jour pour donner des éléments sur ces situations », a-t-elle regretté.

Aminata Diouf

Mercredi 24 Novembre 2021 - 22:28


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter