Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Ousmane Tanor-attaques contre lui : «Je suis suffisamment carapacé pour faire face »

Le Parti socialiste va statuer sur le cas Khalifa Sall et Cie le moment venu. C’est la déclaration de son Secrétaire Ousmane Tanor Dieng qui présidait une réunion départementale des socialistes. Selon lui, rien de sa démarche ne laisse supposer un quelconque désir d’anéantir Khalifa Sall. Mais en attendant la décision du Parti, il affirme faire fi des attaques contre sa personne.



Ousmane Tanor-attaques contre lui : «Je suis suffisamment carapacé pour faire face »
Ousmane Tanor Dieng est revenu sur l’affaire du saccage du siège du Parti socialiste (Ps) et les remous qu’elle a entraînés, notamment l’arrestation de Bamba Fall et Cie estampillés pro-Khalifa Sall. Selon lui, la posture de la direction de son parti est motivée par le désir de situer les responsables de ces violences survenues le 5 mars dernier.

«Il s’agit une fois de plus d’une instance qui se réunissait. On a voulu interrompre la réunion parce qu’on savait que les décisions n’arrangeaient pas ceux qui les ont interrompu », a-t-il déclaré.
S’agissant des accusations de vouloir écraser les ambitions de Khalifa Sall, le chef de file des socialistes les qualifient de ridicule.

«C’est vraiment le genre d’argument qui n’a aucun intérêt et que les gens traînent comme ça en disant qu’il s’agit d’anéantir un tel. Il s’agit de faire la lumière sur quelque chose qui s’est produit à la Maison du parti. Des gens sont venus en réunion, ils ont été agressés, certains ont été blessés, des armes ont été brandis, et il n’y a pas de responsables ? Ce ne sont pas des anges qui sont venus faire ça. Nous, on veut savoir ceux qui l’ont fait».

 Quant à la décision du parti de porter l’affaire devant la justice, le président du HCCT fait savoir que c’est la souveraineté  du parti.

Mais, les attaques verbales contre sa personne ne semblent pas peser sur lui d’autant plus qu’il martèle : «J’ai subi tellement d’actes et de comportements de ce genre que je suis aujourd’hui suffisamment carapacé pour  faire face à ça».

Quant aux sorties de certains dirigeants socialistes affirmant que le maire de Dakar allait être exclu de la formation socialiste, M. Dieng relativise : «C’est un avis, ce n’est pas une position du parti. Celle-ci est donnée par le parti. Les observations, les remarques faites par les uns et les autres engagent ceux qui les ont faits».

Ousmane Demba Kane

Dimanche 5 Février 2017 - 12:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter