Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Plaidoyer pour les habitants de Keur Massar et des populations sous les eaux (Opinion)



Plaidoyer pour les habitants de Keur Massar et des populations sous les eaux (Opinion)
La pandémie liée à la Covid 19 et les inondations dans la banlieue de Dakar en Septembre 2020, avaient fait vivre le martyre aux populations notamment celles de Keur Massar.

Suite à cette période vécue avec de grandes difficultés par les populations et les promesses fermes de l'État du Sénégal à travers ses représentants que le supplice jadis traversé par les habitants de la banlieue ne se réitérerait plus, l'espoir semblait être permis pour cet hivernage 2021. Hélas, dès les premières gouttes de pluie, tous les espoirs s'évaporèrent et laissèrent place aux inondations habituelles et à leurs lots de souffrances.

Le spectacle désolant des femmes désemparées et des pères de famille réduits à l'impuissance devant la montée des eaux déferlantes est une atteinte à la dignité humaine. Des autorités responsables auraient pris toutes les dispositions nécessaires afin que pareille calamité ne se répète plus.


Nul ne peut comprendre qu'un tel calvaire se soit produit l'année précédente après les pluies du 5 et 6 septembre 2020 et que onze mois plus tard, l'on se retrouve avec le même désolant spectacle de maisons et de routes envahies par les eaux, de familles déplacées, de milliers d'hommes et de femmes mis dans la précarité.

La responsabilité des autorités du Sénégal est engagée au premier chef et les habitants de Keur Massar et de la banlieue exigent des réponses. Les populations exigent une réponse immédiate de l'Etat du Sénégal combinée à la mise en place d'une solution structurelle qui réglera définitivement le problème des inondations. La souffrance n'a que trop duré.

L'Etat doit en urgence :
1. doter tous les quartiers sous les eaux de pompes de grande capacité et en quantité suffisante pour rapidement évacuer les eaux de pluie. La saison des pluies n'a pas encore pris fin.
2. assister toutes les familles sous les eaux ainsi que les familles déplacées et qui font face à d'énormes difficultés matérielles et financières pour assurer leur survie quotidienne. Mettre un place un plan d'urgence d'assistance des familles.
3. finaliser le plus rapidement possible les interconnexions entre les bassins et fournir des délais précis de réalisation. Sans quoi des bassins construits isolément ne peuvent régler le problème d'évacuation des eaux.
4. associer les délégués et représentants des quartiers de Keur Massar au suivi et contrôle des travaux. Il n'est pas crédible de vouloir régler le problème de Keur Massar et de la banlieue en excluant du processus les populations et leurs représentants.

Avec tous les milliards dépensés dans le cadre du programme décennal de lutte contre les inondations, notamment dans sa composante PROGEP (Projet de Gestion des Eaux Pluviales), les
habitants de la localité n'attendent pas moins de l'État du Sénégal.

Par Alioune Badara Seck
Syndicaliste
Leader de la coalition Taxawu Keur Massar Jotna

AYOBA FAYE

Jeudi 26 Août 2021 - 11:10


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter