Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Point mondial Coronavirus: les frontières ferment les unes après les autres

La pandémie due au coronavirus s’étend désormais dans 124 pays et territoires, avec plus de 140 000 personnes contaminées et au moins 5 300 décès, selon un bilan établi vendredi 13 mars par l’Agence France-Presse (AFP) à partir de sources officielles.



Etat d’urgence aux Etats-Unis
Accusé d’avoir dans un premier temps minimisé la gravité de l’épidémie dans son pays, Donald Trump a déclaré vendredi 13 mars l’état d’urgence aux Etats-Unis « pour déclencher la pleine puissance des ressources du gouvernement fédéral ». Le président américain a expliqué que cette décision permettrait d’accéder à près de 50 milliards de dollars de fonds pour lutter contre le virus.

« J’appelle chaque Etat [du pays] à mettre immédiatement en place des centres d’urgence » et les hôpitaux à activer leurs plans de préparation d’urgence « pour répondre aux besoins des Américains », a ajouté le président. Il a déclaré qu’il serait « probablement » lui-même testé après avoir été en contact avec les membres d’une délégation brésilienne testés positifs ce week-end.

De son côté, l’entreprise Apple annonce la fermeture de tous ses magasins hors de Chine jusqu’au 27 mars pour tenter de contenir la propagation du nouveau coronavirus, a annoncé son président, Tim Cook. Le fabriquant a tiré les leçons de mesures de confinement prises en Chine, où il vient juste de rouvrir ses boutiques, a déclaré Tim Cook dans un communiqué publié vendredi soir aux Etats-Unis.


L’Europe, épicentre de la pandémie
L’Europe est désormais l’« épicentre » de la pandémie, a averti, vendredi 13 mars, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, expliquant que, en excluant la Chine, le continent européen avait fait état de plus de cas et de morts que partout ailleurs dans le monde.

En Chine, point de départ de l’épidémie, le nombre de nouvelles contaminations a chuté vendredi à 8, chiffre le plus bas depuis le début de la publication des statistiques, mi-janvier. A l’inverse, l’Italie, pays le plus touché après la Chine, a vu le nombre des personnes contaminées faire un bond sur son territoire, passant de 15 113 à 17 660. Le pays a enregistré 250 nouveaux décès en vingt-quatre heures, faisant grimper le nombre des morts à 1 266.

En Chine, peu de nouveaux cas, la plupart importés
La Chine a rapporté samedi seulement 11 nouvelles contaminations, mais, pour la première fois depuis le début de l’épidémie, la plupart sont le fait de personnes venant de l’étranger.

Parmi ces cas supplémentaires, quatre à peine ont été enregistrés dans la ville de Wuhan (centre), où le virus est apparu fin 2019, selon le ministère de la santé.

C’est le chiffre le plus bas depuis le début du comptage en janvier.

Les sept autres nouvelles contaminations recensées (quatre à Shanghaï, deux dans la province du Gansu et une à Pékin) sont le fait de personnes en provenance de l’étranger. Leur nationalité n’a pas été précisée.

A travers le monde, les frontières se ferment les unes après les autres
Le Danemark a annoncé la fermeture de ses frontières aux étrangers à partir de samedi midi. La Pologne a pris une mesure similaire, ainsi que Chypre, la Slovaquie et la République tchèque, qui va fermer à partir de lundi ses frontières tant aux étrangers voulant entrer dans le pays qu’aux Tchèques voulant le quitter.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a rappelé vendredi que « les interdictions de voyage générales [n’étaient] pas considérées comme très efficaces par l’OMS ».

De son côté, Emmanuel Macron a proposé à l’Union européenne (UE) de mettre en place dans les prochains jours des mesures de contrôles renforcés des frontières autour de l’espace Schengen et même de les fermer, afin d’« éviter les mesures non coordonnées », a fait savoir l’Elysée.

Hors UE, l’Ukraine a annoncé suspendre tous ses vols réguliers, et la Russie réduira à partir de lundi le nombre de ses liaisons aériennes avec l’UE. Singapour va interdire l’entrée et le transit aux voyageurs qui sont passés au cours des quatorze derniers jours par l’Italie, la France, l’Espagne et l’Allemagne. L’Australie et le Canada ont appelé leurs ressortissants à reconsidérer leurs projets de voyage à l’étranger.

Les vols en provenance et vers l’Europe ont été suspendus dans de nombreux pays d’Amérique latine. La Colombie va fermer sa frontière avec le Venezuela et restreindre les entrées d’étrangers ayant voyagé en Europe ou en Asie au cours des quatorze derniers jours, a annoncé vendredi le président Ivan Duque.

En Nouvelle-Zélande, la première ministre a annoncé qu’à partir de lundi tous les nouveaux arrivants à la frontière, même les citoyens néo-zélandais, devraient être confinés durant quatorze jours. L’hommage national aux victimes de l’attaque des mosquées de Christchurch, survenue il y a un an, a par ailleurs été annulé.

L’Arabie saoudite suspend les vols internationaux dès dimanche pour deux semaines. Le pays a enregistré 86 cas de contamination.

Les plans d’aide se multiplient
L’UE va mettre en place un fonds de 37 milliards d’euros dans le cadre des mesures visant à limiter l’impact de la pandémie de Covid-19 sur les économies des pays membres, a déclaré vendredi la présidente de la Commission européenne. Elle a ajouté que les autorités de l’UE feraient preuve de souplesse en matière d’application des règles communautaires sur les déficits budgétaires et les aides d’Etat.

En Allemagne, le gouvernement a annoncé vendredi des prêts « sans limite » d’une valeur d’au moins 550 milliards d’euros pour aider les entreprises du pays confrontées à des problèmes de trésorerie en raison de l’épidémie. Ce plan d’aide est plus important encore que celui qui avait été mis en place lors de la crise financière de 2008.

La Norvège a dévoilé vendredi des mesures d’urgence, chiffrées à près de 600 millions d’euros, pour soutenir l’économie du pays.

Le Monde

AYOBA FAYE

Samedi 14 Mars 2020 - 09:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter