Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Premier League : Arsenal renverse Tottenham dans un derby complètement fou

Pour cette 14e journée de Premier League, Arsenal recevait Tottenham à l'Emirates Stadium pour le North London Derby, 183e du nom. Après une rencontre complètement folle, ce sont les Gunners qui se sont imposés 4 buts à 2.



Après le West London Derby, qui a vu la victoire de Chelsea sur Fulham cet après-midi (2-0), c’était au tour d’Arsenal (5e) de recevoir Tottenham (3e) pour le North London Derby, dans le cadre de la 14e journée de Premier League. Pour cette rencontre, Unai Emery optait pour un 3-4-3, avec une triplette offensive composée d’Alex Iwobi, Henrikh Mkhitaryan et Pierre-Emerick Aubameyang. Côté Spurs, Mauricio Pochettino choisissait d’évoluer en 4-1-4-1, avec Hugo Lloris dans les buts et Moussa Sissoko dans le couloir droit. Harry Kane était sans surprise aligné en pointe. Les locaux entraient tout de suite dans la partie : côté droit, Mkhitaryan débordait et centrait pour la tête d’Aubameyang, qui passait nettement au-dessus des cages de Lloris (2e). Les Gunners restaient haut en ce début de rencontre et mettaient la pression aux Lilywhites. Et ça ne s’arrangeait pas pour ces derniers. Au duel aérien, Jan Vertonghen touchait le ballon de la main et concédait le penalty. Sans bien le tirer, Aubameyang trompait le portier adverse et donnait l’avantage aux siens (1-0, 10e).

Tottenham réagissait dans la foulée par l’intermédiaire de Son Heung-min, mais Bernd Leno était vigilant (12e). Le rythme ne baissait pas et on passait d’un camp à l’autre. Sur un service d’Iwobi, Aubameyang manquait sa reprise (13e). Les Gunners repartaient à l’attaque et Sead Kolasinac trouvait en retrait Iwobi, qui butait sur Lloris (19e). Bien en jambes, Son répondait, sans tromper Leno (23e). Les contacts s’intensifiaient et on assistait à des duels de plus en plus rudes. À la demi-heure de jeu, Eric Dier remettait les deux équipes à égalité en coupant au premier poteau le coup-franc d’Eriksen (1-1, 30e). L’Anglais, venu chambrer le public, échauffait les esprits et les remplaçants s’en mêlaient. Ce qui suivait n’allait rien apaiser. Son, décidément, percutait à nouveau et sur son crochet, il s’effondrait alors que Rob Holding ne semblait pas le toucher. Kane, l’inévitable, se chargeait de transformer le penalty (1-2, 34e). Les Spurs renversaient leur rival londonien en l’espace de cinq minutes et passaient devant pour la première fois du match.

Entrée décisive de Lacazette
.

Malgré les huées tombant des travées de l’Emirates, les joueurs de Pochettino faisaient bien circuler le ballon. Arsenal accusait le coup et sa défense devenait de plus en plus fébrile. Et son attaque ne parvenait pas à se montrer efficace : Aubameyang, seul dans la surface, reprenait un ballon de Kolasinac, que Lloris sortait d’un arrêt réflexe (44e). Avant la pause, Shkodran Mustafi tentait un retourné, sans danger (45e+1). Bien qu’ils poussaient en fin de période, les locaux rentraient aux vestiaires avec un retard d’un but, après un scénario cruel. De retour sur la pelouse, Emery effectuait deux changements : il lançait Alexandre Lacazette et Aaron Ramsey en lieu et place d’Iwobi et Mkhitaryan. Néanmoins, c’était Kane qui s’illustrait et déviait le ballon de la tête, qui terminait en corner (48e). L’attaquant, sur coup-franc, alertait encore Leno (50e). Mais alors que Tottenham entrait mieux dans cette seconde période, ce derby basculait de nouveau. Aubameyang, d’un superbe tir enroulé, laissait Lloris sur ses appuis et égalisait (2-2, 56e). Une réalisation méritée, malgré la petite domination des Spurs.

Le match s’enflammait encore plus. Mustafi puis Lucas Torreira s’essayaient à la frappe, sans trouver la faille (60e). Cela devenait de plus en plus dur physiquement pour les visiteurs, qui subissent les assauts des Gunners. Juan Foyth sauvait in extremis un ballon juste devant Aubameyang (67e). Auteur d’une mauvaise relance, Hector Bellerin servait contre son gré Son, dont la frappe était à l’entrée de la surface était repoussée par Leno (68e).Le coaching d’Emery à la mi-temps s’avérait payant : Lacazette, d’une frappe à ras de terre déviée par Dier, trompait Lloris et redonnait l’avantage à Arsenal (3-2, 75e). Deux minutes plus tard, Torreira donnait un break d’avance à son équipe d’une frappe croisée (4-2, 77e). Pochettino effectuait ses premiers remplacements à la 80e, mettant Lucas Moura et Harry Winks à la place de Son et Alli. Mais malgré ces changements, le résultat ne bougeait pas. Pis encore, Vertonghen prenait un deuxième carton jaune et était exclu (85e). Score final, 4 buts à 2. Grâce à cette victoire, Arsenal passe devant son adversaire du jour et remonte à la quatrième place, qualificative pour la Ligue des Champions. Tottenham, avec le même nombre de points que les Gunners (30) tombe à la cinquième place, à une longueur du troisième, Chelsea.

footmercato.net

Dimanche 2 Décembre 2018 - 19:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 16 Décembre 2018 - 09:51 Un nouveau sommet sur la lutte contre Boko Haram