Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Présidentielle au Burundi: Evariste Ndayishimiye réagit au recours du CNL

Au Burundi, c’est ce dimanche 31 mai que s'achèvent les trois jours dits de « célébration » organisés par le CNDD-FDD, parti au pouvoir, après l'annonce de la victoire à l'élection présidentielle de son candidat, le général Evariste Ndayishimiye. Le principal parti d’opposition conteste les résultats et a déposé un recours devant la Cour constitutionnelle. Le général Evariste Ndayishimiye n’a pas du tout apprécié et il l’a fait savoir.



Présidentielle au Burundi: Evariste Ndayishimiye réagit au recours du CNL
Selon les chiffres de la Commission électorale, Evariste Ndayishimiye a remporté 68 % des suffrages des Burundais, le 20 mai dernier. Agathon Rwasa, principal opposant, et son parti, le CNL, contestent ces chiffres. Ils les qualifient de « fantaisistes » et ont déposé un recours devant la Cour constitutionnelle. Evariste Ndayishimiye a réagi avec véhémence. Ses propos ont été recueillis à la radio-télévision, samedi 30 mai au soir.
 
« Je pense qu’on est arrivé aujourd’hui à l’heure où on ne devrait plus parler des seuls militants du CNDD-FDD mais comprendre que tous les Burundais, ensemble, nous formons une seule nation. Puis, constituer une union sacrée pour nous dire: maintenant allons de l’avant ! Et je vais vous dire : cela est déjà fait, cela commence à se manifester. Pour preuves : est-ce que ce n’est pas un seul parti qui conteste les résultats ? Il est le seul à se plaindre ! Vous avez vu un autre parti dans le même cas ? Est-ce que ce parti qui est isolé, peut vaincre tous ces Burundais unis ? Dieu nous a déjà unis. Vous allez voir qu’aucun autre Burundais ne va protester. On l’a évoqué, il y a toujours l’idiot de la famille, dans chaque famille. Il doit y avoir un groupe qui tente de nous saboter. Un tel groupe doit toujours exister, c’est ce que j’aime car notre grand Père, le président Nkurunziza, m’a dit: ils sont nécessaires car ce sont eux qui nous aide à être plus intelligents », a-t-il déclaré.

RFI

Dimanche 31 Mai 2020 - 15:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter