Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



RCA: après plusieurs jours de blocage, un convoi de camions arrive du Cameroun

A Bangui, les transporteurs de biens et de marchandises venus du Cameroun sont enfin arrivés ce mercredi matin. Ils étaient bloqués pas très loin de la frontière à Béloko depuis une semaine, sur la RN1, la voie principale qui alimente la capitale centrafricaine. Les hommes du FDPC d’Abdoulaye Miskine ont bloqué la route après l’annonce du gouvernement, dans lequel ils ne sont pas représentés. Normalement, ce sont 200 à 400 camions de marchandises, notamment alimentaires, qui arrivent chaque semaine à Bangui depuis le Cameroun.



Le portail de la concession est ouvert, les camions sont garés. C’est la fin d’un long voyage pour ces transporteurs. Major se laisse tomber de la cabine : « On n’est pas en colère. C’est juste de la fatigue parce qu’on mange mal, on dort mal. »
 
Freddy a, lui, passé une dizaine de jours sur la route : « Le patron n’a pas prévu que nous allions nous arrêter en route. Le patron n’est pas content, il est frustré puisqu’il a des pertes quand le camion s’éternise sur la route. Il y a le manque à gagner. »
 
D’importantes pertes
 
Des pertes pour les patrons, mais aussi pour les chauffeurs : « Lorsque le patron vous donne 10 000 francs pour cinq jours. Entre Douala et Bangui, normalement, la route prend cinq jours. Vous ne pouvez pas vous en sortir avec si finalement ça dure huit ou dix jours. »
 
Un retard qui touche aussi le porte-monnaie des Banguissois : « Evidemment, j’ai même vu le prix du ciment qui a déjà augmenté toute à l’heure. Quand je suis parti il était à 8 000 francs CFA, là j’ai trouvé 9 000 FCFA et des poussières, quelque chose comme ça. »
 
Une route de nouveau fermée
 
Julio vient de garer son poids lourd. Il est pour sa part particulièrement énervé : « Ca ne va pas, ça ne va pas du tout. Moi j’ai quitté le Cameroun depuis le 26 février. C’est aujourd’hui, le 13 mars, que j’arrive à Bangui. Vraiment, les activités sont paralysées. Quittant le Cameroun pour Bangui normalement je fais ça en trois jours, là ça fait déjà 14 jours, ce n’est pas normal. Après nous, la route a encore été bloquée. »
 
Dans un communiqué, Abdoulaye Miskine annonce qu’il bloquera la route au moins jusqu’à la prochaine rencontre prévue à Addis-Abeba le 18 mars prochain.
 
 


Rfi

Jeudi 14 Mars 2019 - 15:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter