Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



RDC: les opposants Firmin Yangambi et Franck Diongo graciés par Félix Tshisekedi

En République démocratique du Congo, le président Tshisekedi a signé les ordonnances visant à libérer les prisonniers politiques et d'opinion. Elles ont été lues à la télévision officielles, mercredi 13 mars, et commentées par le directeur de cabinet du chef de l'Etat.



C'est fait pour les deux opposants Firmin Yangambi et Franck Diongo. Ils ont bien été graciés par Félix Tshisekedi. Le directeur de cabinet du président Tshisekedi est venu l'expliquer lui-même. Vital Kamerhe l'assure, ce n'est que le début des mesures. Firmin Yangambi et Franck Diongo faisaient partie des cas dits emblématiques de prisonniers politiques sur lesquels l'opposition insistait depuis 2016. Précision du directeur de cabinet, environ 700 personnes sont concernées par cette décision dans l’ensemble du pays.
Un troisième nom figurait sur cette liste, celui d'Eugène Diomi Ndongala, le président de Démocratie chrétienne, proche d’Etienne Tshisekedi. Pas de grâce présidentielle pour lui, même si c'est ce que recommandait le Conseil national de suivi de l'accord politique (CNSA) de la Saint-Sylvestre, chargé de faire le suivi des mesures de décrispation.
 
Selon Vital Kamerhe, ce n'est que partie remise, une autre procédure devrait être suivie pour lui. C'est le ministre de la Justice sortant, Alexis Thambwe Mwamba, qui devrait signer ce jeudi un arrêté de remise en liberté conditionnelle, l'opposant ayant purgé les trois quarts de sa peine. Cette annonce ne rassure pas l'entourage d'Eugène Diomi Ndongala qui redoute « un acharnement de la coalition pro-Kabila ».

Rfi

Jeudi 14 Mars 2019 - 09:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter