Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Racisme : Kalidou Koulibaly confie une touchante anecdote



Racisme : Kalidou Koulibaly confie une touchante anecdote
En mai 2014, Kalidou Koulibaly (28 ans) s’est engagé avec Naples pour huit millions d’euros. Depuis, le solide défenseur s’est imposé comme l’un des meilleurs défenseurs au monde. Cependant, le Sénégalais est régulièrement la cible d’insultes racistes venant des tribunes. Dans un entretien accordé à l’émission Player’s Tribune Global, le Sénégalais a livré une anecdote particulière sur un fait de match mêlant des cris racistes.

« À la Lazio, à Rome, j’étais un peu triste. En fait beaucoup. Les supporters se sont mis à faire des cris de singe à mon égard. Le manager a senti que cela me dérangeait, il l’a vu dans mon attitude sur le terrain. Il a déclaré : "Kouli ne va pas bien, nous devons arrêter le jeu maintenant". L’arbitre, Irrati, décide d’arrêter le match. Nous avons attendu cinq minutes, nous nous sommes arrêtés. Ils ont fait une annonce dans le stade en déclarant : "Vous devez arrêter ces chants racistes". Nous avons arrêté le match, mais ces bruits ne se sont pas arrêtés. Cela m’a beaucoup attristé. Je me souvenais qu’avant le match, le gamin qui se dirigeait vers le terrain avec moi, m’a demandé mon maillot, et j’ai promis de le lui donner. Je marchais vers la sortie parce qu’ils m’avaient mis en colère et je ne sais pas comment, mais j’ai eu cet instinct " Ah, j’avais promis de donner mon maillot à l’enfant, où est-il ? " Je l’ai cherché dans les gradins. Je l’ai trouvé, je lui ai donné et il m’a dit "Je suis désolé pour ce qu’il s’est passé". Un enfant comme ça qui s’excuse au nom de je ne sais pas combien de personnes stupides. J’ai dit "Ne t’inquiète pas et merci, je te vois" et je suis parti », a confié le joueur formé au FC Metz.

Footmercato

Mardi 10 Septembre 2019 - 12:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter