Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Rapports des corps de contrôle : Souleymane Téliko propose une meilleure manière de garantir une suite probante



Rapports des corps de contrôle : Souleymane Téliko propose une meilleure manière de garantir une suite probante
Le président de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums), Souleymane Téliko a proposé dimanche sur la Rfm, une meilleure manière de garantir une suite probante et efficiente des rapports des corps de contrôle directement remis au chef de l’Etat Macky Sall.

« Dans cette affaire de corps de contrôle, c’est pour moi, l’illustration la plus parfaite du caractère complexe et interdépendant de la justice. Puisque les politiques de bonne gouvernance sont conçues, appliquées et conduites par les pouvoir publics », a-t-il dit, ajoutant que les résultats attendus de ces corps de contrôle ont un impact sur la vie économique.

« Les corps de contrôle établissent des rapports dont certains sont remis au président de la République. Sur ça, nous n’avons rien à dire. D’autres sont remis au ministre de la Justice. Par contre, les rapports qui sont remis directement au président comme ceux de l’Ofnac posent un problème et sont l’illustration de la question de la dépendance du procureur au ministre de la Justice », a ajouté Téliko.

Selon lui, le fait que le parquet travaille sous  le contrôle étroit du ministre de la Justice peut expliquer l’absence de poursuite ou le caractère sélectif des poursuites.

La meilleure manière, d’après le président de l’Ums, de garantir une suite probante et efficiente des rapports des corps de contrôle, « c’est de soustraire le parquet au contrôle de l’exécutif  pour que le travail puisse se faire de manière efficiente et pour le bien de tous ».

L’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac)  a remis, vendredi 28 février, ses rapports d’activités 2017 et 2018 au chef de l’État, Macky Sall. La présidente Seynabou Ndiaye Diakhaté et son équipe, qui ont examiné 23 enquêtes dans leurs deux rapports d’activités, ont  transmis cinq (5) dossiers au procureur de la République.

Salif SAKHANOKHO

Dimanche 1 Mars 2020 - 12:50


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter