Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Recherchant 60 milliards pour la construction du Port de Ndayane: Le PAD obtient des souscriptions de plus de 94 milliards de frs

​Ce fut un énorme succès. Alors que le dead-line était attendu au 31 octobre pour savoir la réponse apportée par le marché à l’initiative historique d’aller chercher 60 milliards de frs pour entamer les travaux du port de Ndayane, Aboubacar Sédikh Béye et le cabinet Invictus ont décidé d’une clôture anticipée de l’opération. A moins de 15 jours, les souscriptions ont atteint la bagatelle de 94 milliards 623 990.000 frs



Recherchant 60 milliards pour la construction du Port de Ndayane: Le PAD obtient des souscriptions de plus de 94 milliards de frs
« L’Emprunt obligataire par appel public à  l’épargne  du  Port  Autonome  de  Dakar 6,6% 2020-2027 » lancé ce mercredi 30 septembre a été couronné d’un très grand succès. Alors autant le directeur général du Port autonome de Dakar Aboubacar Sédikh Bèye que celui du cabinet Invictus El Hadji Mbacké Fall ont décidé tout bonnement d’arrêter le processus. On appelle cela dans le jargon du marché financier, « une clôture anticipée ».
« Le Port autonome de Dakar et la SGI Invictus ont le plaisir de vous informer de la clôture anticipée dès ce jour, lundi 12 octobre 2020 à 18h 00 GMT de l’emprunt obligataire par Appel Public à l’épargne  dénommé "PAD 6,60% 2020-2027" lancé le 01 octobre 2020 sur le marché financier régional de l’UMOA. Au terme de cette opération,  le  montant  total  des  souscriptions recueilli s’élève à 94 milliards 623 990. 000 sur les 60 milliards recherchés, soit un taux de  suscription  de  157,71%  » indique une note parvenue tard dans la soirée à la rédaction du journal Le Témoin.

Le même document ajoute que « la clôture avant terme de cette opération traduit la confiance sans cesse renouvelée des investisseurs au Port autonome de Dakar et en la politique de l’Etat du Sénégal visant à mettre en place un Hub logistique industriel au niveau régional ».

Le journal écrivait, lors de notre édition du jeudi 01 octobre que cette manne financière permettrait la construction des infrastructures terrestres du port de Ndayane notamment la sécurisation de l’assiette, les voies de chantier, le terrassement et la préparation de la plateforme dans la phase 1 avec un montant de 21 milliards de frs. Dans la phase 2, d’un montant de 21 milliards de frs, il est prévu l’aménagement secondaire des voiries d’accès, la construction de bâtiments administratifs et servitudes, la Vrd primaire. La phase 3 de 21 milliards de frs est concentrée sur les voiries secondaires et autres désertes internes, les grandes voiries de connexion du port rn1 et autoroute à péage.
Ndayane serait une Zone Industrielle Portuaire (ZIP) multimodale et multifonction avec une connectivité sur la Zone économique spéciale intégrée de diass (Zesid), l’Aéroport international Blaise Diagne et l’intense réseau routier qui ceinture le site.

Devant un parterre d’invités, du cabinet arrangeur et chef de file Invictus Capital, le Dg du Port définit son objectif qui est de faire l’industrie maritime un levier d’une croissance soutenue durable et inclusive. « Quand le président de la République trace une vision, les managers exécutent. Cette vision aujourd’hui nous voulons la traduire dans le concret comme il l’a demandé, il y 48h lors du conseil présidentiel sur la relance de l’économie. Passez à l’offensive. Alors ce jeudi 01 octobre, est un jour historique pour traduire en actes concrets l’offensive voulue le président de  la République. Cette grande offensive va positionner Dakar comme un hub logistique, industriel et régional pour l’Afrique. Après trois années de  travail  au  niveau  de  Port,  nous  sous sommes évertués à rétablir les équilibres à permettre une santé financière. Aujourd’hui nous sommes heureux  de dire que le Port après une notation  par l’agence WARA qui nous a attribué en avril 2020 la note A- "sur le long terme" et W-3 sur le court terme. Notation trois crans au-dessus de la note minimale attestée par l’Agence de régulation des marchés financiers. Cette notation nous permet aujourd’hui  d’aller sur les marchés financiers  non seulement pour rattraper le retard des investissements au niveau des infrastructures portuaire» s’est glorifié le directeur général du Port Autonome de Dakar Aboubacar Sédikh Bèye.

L’homme a toutes les raisons d’être heureux avec cet énorme succès engendré par cet appel public à l’épargne. « Le Port de Ndayane sera un Port de quatrième génération. Ce qu’il faut retenir de ce port, c’est qu’il sera un port industriel.  Il  ne  sera  pas  seulement  un  port classique,  c’est un  port  qui a comme ambition de générer de la valeur ajoutée, beaucoup d’emplois  pour la jeunesse de notre pays. Ce port nous allons le démarrer à l’issue de cet appel public à l’épargne. Nous espérons  que  ce  sera  un  succès.  C’est  un challenge. C’est également un risque  que nous nous prenons pour aller dans le marché pour  lever  60  milliards  pour  démarrer  les travaux. Ces travaux permettront  de créer des emplois, d’amener de l’eau, de l’électricité, de l’assainissement, mais aussi tous les aménagements  dans  la  zone  industrielle portuaire  capables  de  recevoir  des  entreprises. Ces entreprises pourront s’installer dans cette zone maritime  et recruter beaucoup jeunes. C’est un message que je lance aussi aux jeunes de Ndayane pour leur dire que ce projet est le leur. Il leur permettra d’avoir des emplois. L’objectif est d’être au cœur de l’économie nationale et internationale  » avait jouté le dg du Pad Aboubacar Sédikh Bèye.

Le Témoin

AYOBA FAYE

Mardi 13 Octobre 2020 - 10:55


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter