Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Remise matériels agricoles: Macky Sall dote les producteurs et annonce une révolution agricole

Le chef de l’Etat a procédé, hier, à la remise de matériels agricoles à l’ensemble des producteurs du pays. Durant cette cérémonie, Macky Sall a annoncé que 5,200 milliards ont été mobilisés pour la révolution agricole pour rompre avec les vieilles méthodes et se lancer vers l’agrobusiness. Laquelle constitue, selon lui, la seule voie pour le développement du secteur agricole.



Remise matériels agricoles: Macky Sall dote les producteurs et annonce une révolution agricole
 Le président de la République a présidé hier, au Grand Théâtre national Doudou Ndiaye Rose, une cérémonie de remise de matériels agricoles à l’ensemble des producteurs ou cultivateurs du pays. A cette occasion, 129 tracteurs et 67 motopompes ont été remis aux agriculteurs de toutes les régions de notre pays. Selon le chef de l’Etat, cette cérémonie s’inscrit dans l’objectif d’appuyer les producteurs dans la poursuite des efforts de modernisation de la filière agricole.

Il a tenu à rappeler les efforts qui ont été faits depuis trois ans par le gouvernement afin que ce secteur puisse enfin être le levier du développement du Sénégal. « C’est dans le même esprit qu’en avril 2018, j’avais procédé à la réception de tracteurs destinés aux producteurs rizicoles. De même qu’en juin 2020, nous avions remis plus de 700 unités de matériels motorisés subventionnés à 100 % en soutien aux femmes et aux jeunes dans le cadre du programme résilience économique et social face à l’impact de la pandémie de COVID19. D’autres appuis ont suivi naturellement. Il s’agit entre autres de 22 moissonneuses batteuses pour les riziculteurs de la vallée du fleuve Sénégal et du bassin de l’Anambé », a rappelé, pour s’en enorgueillir, Macky Sall.

A l’en croire, avec le lancement du projet d’appui à la valorisation des initiatives entrepreneuriales, centré sur la structuration des chaines de valeurs, la DER, qui pilote ce programme, collabore de façon admirable avec le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural ainsi que la Banque Agricole, afin de mutualiser les moyens pour un impact encore plus significatif dans les interventions.

Selon le président de la République, ce programme est d’une importance capitale. « En effet, nous avons pu mobiliser 5,200 milliards dont 2 milliards par le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement Rural et une ligne de crédit concessionnelle accordée par la DER-FJ et la Banque Agricole pour 1.225.000, et 750 millions de la Banque agricole », renseigne Macky Sall.

Selon lui, ces ressources permettront en partie de soutenir 100 bénéficiaires, répartis entre des fédérations paysannes, des coopératives et groupements d’Intérêt économique qui pourront chacun disposer d’un tracteur neuf équipé. Le reste sera affecté au renouvellement de petits matériels agricoles au profit de 600 petits producteurs.

Par ailleurs, pour la campagne agricole en vue, c’est-à-dire celle de cette année 2021, la DER a mis en place une ligne de crédit de 15 milliards pour la filière Anacarde en plus des 3 milliards pour l’achat d’engrais et de semences. « De plus, grâce au soutien de la Banque Africaine de Développement, nous avons acquis 29 tracteurs et 67 motocultures multi fonctionnels dans le cadre du projet de valorisation des eaux pour le développement des chaines de valeurs », a ajouté le président de la République. «

L’agrobusiness, la solution pour le développement »
Macky Sall promet que d’autres programmes de plus grande envergure suivront pour renforcer la dynamique de modernisation, de diversification et de valorisation de la filière agricole. C’est la raison pour laquelle, l’année dernière, il a porté le budget de la campagne agricole de 40 à 60 milliards et cela a été renouvelé en 2021.

Selon toujours le président de la République, la bonne pluviométrie de l’année dernière, venant s’ajouter à cet effort financier sans précédent, a permis au Sénégal d’atteindre des productions records pour plusieurs spéculations dont les céréales, l’arachide et les produits horticoles. Toutefois, estime-t-il, on peut et on doit mieux faire.

Le chef de l’Etat a listé cinq problématiques qui, si elles sont réglées, permettront à notre pays d’atteindre non seulement l’autosuffisance alimentaire aussi de pouvoir vendre hors de nos frontières. Selon lui, il nous faut, premièrement, réduire davantage notre dépendance aux aléas de la pluviométrie par une meilleure maitrise de l’eau à travers les différents systèmes d’irrigations.

Deuxièmement, poursuivre l’extension des aménagements le long de la vallée du fleuve Sénégal et du bassin de l’Anambé. Troisièmement, améliorer les chaines de valeurs, y compris la chaine logistique, pour la conservation et la transformation locale des produits.

Quatrièmement, faciliter davantage l’accès des producteurs aux marchés ruraux et urbains, y compris pour les grandes surfaces. « Nous avons d’ailleurs fait beaucoup d’efforts dans ce sens avec la construction de routes et de pistes de désenclavement » s’est félicité le président. 4

Cinquièmement, développer la culture du consommer sénégalais. « Nous devons être les premiers clients de nos producteurs. C’est notre rapport à l’agriculture même qu’il nous faut fondamentalement changer. La meilleure façon de redéfinir ce rapport nouveau, c’est de ne plus considérer l’agriculture comme une activité que l’on pratique par défaut, juste parce qu’on ne trouve rien d’autre à faire. Au-delà du besoin alimentaire, nous devons déjà rompre avec les vielles pratiques. Tourner nos esprits et porter nos efforts vers l’agro-business par des méthodes plus modernes et pour des productions à grande échelle. Et c’est la seule façon d’assurer notre autosuffisance alimentaire. C’est ce que nous cherchons à travers la remise de ce matériel à ces braves producteurs », a longuement argumenté le Président Sall tout en invitant les producteurs à veiller à l’entretien et à la maintenance du matériel par la formation des conducteurs.

« Nous voulons relever avec vous le défi d’une agriculture moderne et plus productive pour l’autosuffisance alimentaire et l’exportation. Ensemble, continuons le travail de la révolution agricole en cours », a exhorté le chef de l’Etat. Macky Sall a également annoncé qu’il a octroyé, lors du dernier Conseil des ministres, 2 milliards au ministère du Commerce. Ce pour la construction de magasins dans le but d’aider les producteurs à conserver leurs productions.

Les producteurs satisfaits…
Interrogés à la fin de la cérémonie, les producteurs ont marqué leur satisfaction puisque, selon eux, les équipements et matériels reçus participent à la modernisation du secteur agricole qui est un des leviers du développement. « La région de Tambacounda a eu à bénéficier de ce précieux programme du chef de l’Etat. Nous avons 10 tracteurs et nous sommes satisfait de cette accompagnement », a confié M. Mamadou Ba, président du GIE Naforé de Tambacounda.

Mariama Diallo de la région de Kédougou a magnifié cet événement. « Je suis vraiment satisfaite de tout ce matériel. Cela va nous permettre de mieux cultiver afin d’atteindre l’autosuffisance comme le souhaite le Président… ».  

Le Témoin

AYOBA FAYE

Jeudi 15 Juillet 2021 - 10:19


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter