Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
Liberté - Professionnalisme - Crédibilité
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM





PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)







Résultats provisoires : Me Wade dit avoir 32,27 % et reconnait la perspective d’un second tour


Rédigé le Lundi 27 Février 2012 à 19:12 | Lu 1850 commentaire(s)


Le président de la République et candidat des « Fal2012 » (Force des alliées pour la victoire), Me Abdoulaye Wade vient de reconnaître la perspective d’un second tour et affrime avoir eu 32,27 % du suffrage exprimé. C’est à l’occasion d’une conférence de presse qu’il a tenu au palais de la République, précisément dans la salle des banquets de la Présidence de la République, ce lundi.


Résultats provisoires : Me Wade dit avoir 32,27 % et reconnait la perspective d’un second tour
Me Wade a officiellement reconnu l’option d’un second tour sans citer le nom de son adversaire à cette étape du scrutin présidentiel. Ainsi, il apaise le climat sociopolitique, contrairement à son conseiller en communication, Serigne Mbacké Ndiaye. Ce dernier a annoncé dimanche soir que son candidat Me Abdoulaye « Wade était le victorieux », et ce, dès le premier tour.

Me Abdoulaye Wade a également affirmé qu’il va démarrer illico les négociations avec les autres candidats à l’élection présidentielle. La thèse de la négociation n’est pas « exclue » avec les autres candidats qui accepteraient de faire chemin à ses côtés.

Les réactions ne se sont pas fait attendre. Le candidat de la coalition « Bennoo siggil sénégaal » (BSS) exclue d’ores et déjà « toute alliance avec le candidat Me Abdoulaye Wade au second tour du scrutin présidentiel ». Sur le champ, il dénonce le comportement de Me Wade qui a donné des chiffres sans le mot de la Commission électorale nationale autonome (CENA).

Moustapha Niasse de la coalition (BSS) justifie sa position par le fait que « Me Wade ne devait même pas être candidat à cette élection. Il n’est pas question d’alliance ».

Avec 32%, Me Abdoulaye Wade fait moins que l’ex-président de la République Abdou Diouf qui avait obtenu 41% des suffrages exprimés.




Actu en filet | Editorial | Politique | Commentaire | Economie | Société | Procès Habré | Médias | MONDIAL 2014 | Sport | Reportage | Portrait | Analyse | Culture | Mondial 2010 | Opinion | Afrique | Monde | Jet Set | People | Mode | Amour | High Tech | Santé | Insolite | Inter | Lutte 2010/2011 | Inondations 2012 | Crise Malienne | Crise ivoirienne | Partenaires | DOSSIER BEN LADEN | Campagne 2012 | Scrutin présidentiel 2012 | Magal Touba 2011 | Prestation de serment Macky Sall | Législatives Sénégal 2012 | Chronique | Fesman | eng | twitts | Agenda | vidéos sports | Dossier | Scrutin second tour présidentielle Sénégal | Actualité | Présentielle 2019 | Foot | Autres Sports