PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



(Revue de presse du mercredi 14 décembre 2016) Horreur sur nos routes, impasse à Banjul



(Revue de presse du mercredi 14 décembre 2016) Horreur sur nos routes, impasse à Banjul
Le tragique accident sur la route à Koumpentoum occupe une bonne place dans la presse du jour. L’OBS parle d’horreur car on décompte 13 morts dont 12 corps calcinés et qui sont finalement enterrés sur place. C’est la conséquence d’une violente collision entre un bus et un camion  frigorifique dans la nuit du 12 au 13 décembre. Le récit poignant des rescapés sont dans VOXPOPULI qui donne le même bilan de 13 morts. Seulement dans l’OBS, le 3eme chauffeur du bus sorti avec trois factures au pied, soutient qu’ « il y a plus de 13 morts, certains corps sont réduits en cendre ». Mamadou Ardo Sow raconte dans le journal le film de la catastrophe. Dans DIRECT INFO, les populations dénoncent l’indifférence des autorités.  

Pour la situation en Gambie, SUDQUOTIDIEN informe que la délégation de la CEDEAO est rentrée bredouille de Banjul car Jammeh campe sur sa position. La TRIBUNE rapporte que le président sortant a proposé un partage du pouvoir avec Adama Barrow, vainqueur des élections. En même temps le journal ajoute que Jammeh se prépare au pire avec l’armée qui lui  réitère son allégeance.       
Le TEMOIN revient sur le Forum sur la paix et la sécurité en Afrique qui s’est tenu les 5 et 6 décembre derniers à Dakar. Le journal qui reprend le site lemonde.fr constate que l’Union africaine, des chefs d’Etat des pays du Sahel ont boycotté la rencontre. Avec la présence de partenaires extérieurs, le site d’informations dit ne pas comprendre l’absence sans justifications des dirigeants africains à un événement qui est d’abord une affaire d’Africains avant d’être celle de leurs partenaires extérieurs. En tout cas dans le TEMOIN, on apprend que pour ses actes posés au Sénégal et en Afrique pour la paix et le dialogue social, le Centre Indépendant de Recherche et d’Initiatives pour le Dialogue (CIRID) de Genève, en Suisse, a institué le « Prix Macky Sall pour le Dialogue en Afrique ».

On reste avec le chef de l’Etat dans LIBERATION qui a promulgué la loi portant sur le Code pénal et celle ayant trait au Code de procédure pénale. Des changements destinés à lutter davantage contre les jihadistes et les délinquants du web.

Pour répondre à la forte demande en eau de Dakar et des nouveaux pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose, une troisième usine sera construite à Keur Momar Sarr. Le SOLEIL informe que la Banque africaine de développement a bouclé le financement avec 42 milliards 637millions FCFA.

ENQUETE donne les explications de la reculade du Sénégal face à la Turquie à propos des écoles Yavuz Selim. C’est « la loi du plus fort… », écrit le journal. « Entre le Sénégal et la Turquie, la loi du plus fort (économiquement) a été la meilleure. Aibd, Air Sénégal Sa, Diamniadio, sans compter les relations commerciales, Ankara a une présence dans le pays qui explique facilement sa capacité à tordre le bras au Sénégal. Pour lui imposer sa volonté », explique le journal ENQUETE.

En politique, WALFQUOTIDIEN informe qu’au-delà de l’opposition regroupée dans Mankoo Wattu Senegaal, les partis de la gauche réunis sous la Coordination pour la démocratie et le socialisme (Cds), ont aussi émis des réserves sur le processus électoral. La LD, le Pit, le Rnd, Udf Mbooloo mi, Yonnu Askan wi… veulent l’instauration du bulletin unique et de la Haute autorité de gestion des élections.  

A la UNE de l’AS, c’est Me Mame Adama Gueye qui remet en cause la volonté du président Sall d’instaurer la rupture dans le pays. Dans une large interview, il apprécie ainsi le Pse, « la voiture Pse est partie sans le moteur ».
 


Mercredi 14 Décembre 2016 - 09:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter