Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Seydou Guèye reconnaît une "mauvaise gestion" du groupe La Poste



Seydou Guèye reconnaît une "mauvaise gestion" du groupe La Poste
Ministre porte-parole de la présidence de la République du Sénégal, Seydi Gueye, invité de l'émission Grand Jury de la RFM ce dimanche, s'est exprimé sur le problème de coupure d'électricité et la gestion du groupe La Poste. Il a estimé que la situation que traverse la Senelec avec des coupures partielles n'est pas alarmante, tout en reconnaissant une mauvaise gestion de La Poste.
 
Évoquant la question des coupures d'électricité, M. Gueye a rappelé qu'il s'agit d'une mauvaise qualité du fioul.« Ce n'est pas un scandale. C'est une difficulté. Il ne faut pas être dans la tragédie. Il n'y a pas de tragédie. Ce qui est important c'est de consigner et de constater que la situation est totalement différente que celle qu'on avait connu avant. Il faut savoir saluer les victoires du Sénégal. On est passé du rationnement de l'électricité à une surproduction d'électricité. On est aujourd'hui à plus de 1.300 mégawatts...», a vanté M. Gueye, pour qui, «la tragédie c'est quand des Sénégalais qui vivent dans des coins reculés n'ont pas accès à l'électricité». Il a promis que des réponses seront apportées.
 
S'agissant de La Poste, Seydou Gueye semble reconnaître la mauvaise gestion du groupe. « Je suis d'accord avec vous qu'on n'a pas eu une gestion efficace», a-t-il répondu au journaliste. «Des équilibres en termes de personnels, non rentabilité du dispositif et inadaptation de la stratégie au contexte actuel. Beaucoup de choses ont changé. Et la poste n'a pas encore réussi sa mutation en réfléchissant sur son nouveau cœur de métier ou ses nouvelles orientations stratégiques...»
 
M. Gueye de préciser que «c'est un sérieux problème que le gouvernement attaque avec engagement et détermination». Il a promis que «des solutions seront apportées en tenant compte des droits des travailleurs, de la dimension sociale de la question et en essayant de trouver des perspectives pour garantir la pérennité et rentabilité de ces organisations si tentées que leur mission est une mission de rentabilité».

Salif SAKHANOKHO

Dimanche 22 Mai 2022 - 14:12


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter