Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



«Shutdown» aux Etats-Unis: Trump n’entend pas céder sur le mur à la frontière

Les discussions reprennent à Washington pour tenter de mettre fin à la paralysie partielle du gouvernement fédéral. Donald Trump invite ce mardi les responsables du Congrès à la Maison Blanche. Le président veut tenter de persuader les démocrates d’adopter un budget qui comprenne le financement de son mur à la frontière mexicaine.





C’est le premier rendez-vous entre les responsables du Congrès et le président depuis le début du « shutdown ». Donald Trump a passé toute la période des fêtes à la Maison Blanche, mais sans négocier. Il n’a pas contacté une seule fois les dirigeants du parti démocrate entre Noël et le Nouvel An et il était urgent de reprendre l’initiative.

Donald Trump l’a cependant répété sur Fox News, il n’entend pas céder sur le financement du mur à la frontière. « Vous savez je suis là, prêt à négocier, c’est très important, beaucoup de fonctionnaires attendent d’être payés, a-t-il dit. Donc je suis prêt à négocier, mais nous n’abandonnerons pas la sécurité à la frontière et le mur est une part très importante de ce dispositif. La part la plus importante. »

Les démocrates entendent adopter dès jeudi un texte à la Chambre pour permettre de financer le gouvernement jusqu’au 8 février. Désormais majoritaire à la Chambre, l’opposition n’aura aucun problème pour faire voter cette rallonge budgétaire, mais elle risque de se heurter au refus du Sénat.

Le chef de la majorité républicaine a fait savoir qu’il n’entendait pas adopter une loi que Donald Trump refuserait de signer. Or le texte proposé par les démocrates ne comprend pas le financement du mur. Faute de compromis avec la Maison Blanche, laparalysie de l’administration fédéralerisque donc de se prolonger.

rfi.fr

Mercredi 2 Janvier 2019 - 10:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter