Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Soutien à Aliou Sall : Idrissa Diallo se démarque et tacle sévèrement les maires du Sénégal



Soutien à Aliou Sall : Idrissa Diallo se démarque et tacle sévèrement les maires du Sénégal
Le maire de Dalifort se démarque de l’Association des maires du Sénégal (Ams) qui a décidé de soutenir leur président, Aliou Sall, cité dans une affaire de corruption liée à l'attribution de contrats pétroliers et gaziers sénégalais à Franck Timis. Selon Idrissa Diallo « les maires n’ont rien à avoir dans cette affaire qui concerne Aliou Sall en sa qualité d’homme d’affaires». 

« Je m’étonne que l’Ams se lève aujourd'hui pour défendre un maire qui est en difficulté », déclare Idrissa Diallo qui « rappelle que ce maire, le président des maires du Sénégal, Aliou Sall, n’est pas en difficulté du fait qu’il soit le maire de Guédiawaye ». 

L’invité de Rfm matin précise qu’ : « Il (Aliou Sall, ndlr) est en difficulté du fait qu’il est courtier ou il est homme d’affaires et qu'il y a eu des choses qui sont passées dans l'exercice de ses fonctions de courtier et d’homme d’affaires. Et, il est impliqué». 
« Donc, avance-t-il, je ne vois pas pourquoi les maires se soulèvent pour le soutenir. On n'a pas soutenu des maires en difficulté, le cas de Khalifa Sall, de Barthélémy Dias, (respectivement ex maire de la ville de Dakar et maire de Mermoz Sacré-Cœur, ndlr).

Des cas que je connais et je peux le dire sans me tromper, Barthélémy, on a faillit  l’assassiner dans sa mairie et jusqu’à présent, il est convoqué au tribunal demain ou après demain, et qu’est-ce que l’Ams a fait, ces membres ne l’ont jamais soutenu », peste-t-il. 

Et de poursuivre : « Pour le cas de Khalifa Sall, le maire de Paris, Anne Hidalgo, avait formulé son soutien à son ex-homologue de Dakar. Mais quand le Conseil de Paris avait proposé la mise en place d’un observatoire des maires en danger, c’est Aliou Sall qui avait pris sa plume pour l’attaquer et s’indigner au nom des maires, en notre nom, alors que le bureau, ni l'Assemblée générale de l'AMS n'avait délibéré sur cette lettre». 

Idrissa Diallo appelle ainsi l’AMS à l’ordre et leur demande de savoir raison gardée. « Il s’agit des ressources naturelles du Sénégal. Ces ressources naturelles vont profiter à tous les citoyens même à cela qui les ont élu eux (les maires du Sénégal, ndlr) dans leurs localités respectives. L'Assemblée générale ne les a jamais mandatés pour aller soutenir Aliou Sall. Qu’ils sachent raison gardée. Ce n’est pas parce que c’est le frère du Président Sall qu’ils vont tous se lever pour porter un soutien qu’on ne leur a jamais demandé d’apporter », conclut-il. 

Aminata Diouf

Lundi 17 Juin 2019 - 13:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter