Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Statut spécial pour la ville de Dakar: les socialistes parlent de Fake news et prennent la défense d'Aminata Mbengue Ndiaye

Les socialistes sont sortis de leur mutisme pour faire une mise au point par rapport aux propos prêtés à leur secrétaire générale par intérim, par ailleurs présidente du Haut conseil des collectivités territoriales, Mme Aminata Mbengue Ndiaye à propos d’un « statut spécial » de la Ville de Dakar.



Statut spécial pour la ville de Dakar: les socialistes parlent de Fake news et prennent la défense d'Aminata Mbengue Ndiaye
Lundi, les socialistes sont montés au créneau pour démentir ceux qui ont tenté d’attribuer à leur secrétaire générale, Mme Aminata Mbengue Ndiaye, une proposition visant à doter la mairie de Dakar d’un statut spécial. Autrement dit, la secrétaire générale par intérim du Parti socialiste aurait proposé que le maire de la capitale soit désormais nommé et non plus élu.

Selon l’économiste Kadialy Gassama, membre du comité central du Ps, des responsables politiques comme Barthélémy Dias et des membres de l’APR auraient travesti les propos de leur patronne à eux socialistes, Mme Aminata Mbengue Ndiaye. « Halte à la désinformation et à l’interprétation tendancieuse de propos de leaders politiques. Barthélemy Dias attaque de façon virulente la Secrétaire Générale du Parti Socialiste, Madame Mbengue Ndiaye, lui prêtant des propos de changement de mode d’élection du maire de Dakar et d’un statut spécial pour la Ville de Dakar. Certains responsables politiques APR bottent en touche », a-t-il expliqué.

A cet effet, Kadialy Gassama a tenu à revenir sur les propos de l’ancien ministre de la Pêche concernant le statut spécial des grandes villes comme Dakar. Selon lui, la secrétaire générale du Parti Socialiste n’aurait jamais évoqué un statut spécial pour la ville de Dakar, encore moins parlé de nomination par décret du maire de la capitale. Ce dont il s’agit, explique le responsable socialiste rufisquois, c’est de discussions dans le contexte du dialogue politique et des réformes envisageables sur la décentralisation pour son approfondissement et la cohérence territoriale. Ainsi, des avis sont émis pour voir quel nouveau statut pour les villes comme Dakar, Rufisque, Guédiawaye, Thiès qui polarisent des communes de plein exercice.
« A partir du moment où le mode d’élection du maire par le suffrage universel direct semble être un consensus de la classe politique, quel modus operandi pour les villes comme Rufisque, Dakar, Guédiawaye et Thiès ? A ce titre, la secrétaire générale du Parti Socialiste a émis un avis sur le changement de statut pour les villes qui polarisent des communes. Une proposition qui, d’ailleurs, fait l’objet de discussions. Par conséquent, il n’y a pas de quoi fouetter un chat ! » estime Kadialy Gassama.

Selon lui, les Sénégalais ont compris que certains ont voulu entretenir l’amalgame à propos de cette proposition. « Aller vite en besogne pour des considérations politiciennes et faire dire à la secrétaire générale du Parti socialiste ce qu’elle n’a pas dit en interprétant ses propos autrement, procède de l’amalgame et de la désinformation. Toutefois, les esprits éclairés sauront distinguer le bon grain de l’ivraie », soutient-il.

Statut particulier pour Dakar sens et portée d’une proposition du HCCT
Le secrétaire national adjoint chargé des TIC au Ps, Abdoulaye Gallo Diao, a abondé dans le même sens que Kadialy Gassama. Rappelant l’article évoquant le rôle du Haut conseil des collectivités territoriales, le membre de la cellule du communication du parti de Colobane, M. Diao, estime que Aminata Mbengue Ndiaye qui exposait sur un thème concernant les villes a rappelé que le statut de la ville de Dakar n’a pas évolué alors que «des villes-capitales politiques et économiques comme Yaoundé, Yamoussoukro, Douala, Lagos disposent d’un statut particulier à la hauteur de leur taille et à la dimension de leurs ambitions».

Ainsi, elle a plaidé pour un «statut particulier» pour Dakar. C’est cette déclaration que ses « adversaires » politiques ont dénaturée pour faire de l’amalgame. « Le Ps est indigné et même outré du fait que des trafiquants d’influence et des imposteurs champions de la désinformation et de la manipulation à travers les réseaux sociaux s’attaquent injustement au HCCT, troisième institution de la République, en insultant son autorité suprême à savoir la Présidente Aminata Mbengue Ndiaye. A ces vautours et charognards de tous les cieux, nous déclarons désormais que ce sera œil pour œil et dent pour dent. Le Parti socialiste ne laissera personne discréditer ni diaboliser sa secrétaire générale sur l’autel de mesquineries politiciennes », martèle M. Diao.

Le Témoin

AYOBA FAYE

Mardi 18 Février 2020 - 08:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter