Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Supposé deal Macky-Idy: un analyste politique explique pourquoi Idrissa Seck n’est pas obligé de réagir



Supposé deal Macky-Idy: un analyste politique explique pourquoi Idrissa Seck n’est pas obligé de réagir
Le journaliste Cheikh Yérim Seck, proche du Palais, a révélé la semaine dernière, un supposé deal entre Macky Sall et Idrissa Seck pour succéder le chef de l’Etat en 2024. La sortie a suscité le commentaire et la réaction de certains des proches du leader de Rewmi (parti d'opposition). Mais le principal concerné reste toujours aphone.

Ce silence, selon Momar Diongue, analyste politique joint par PressAfrik, est normal, car le candidat malheureux, arrivé deuxième à la présidentielle du 24 février dernier ne peut pas se contenter de la sortie d’un journaliste pour réagir.

« Je ne pense pas qu’on puisse parler de deal. Idy n’a pas à réagir suite à la sortie d’un journaliste sur un supposé deal entre lui et Macky Sall. Je ferai pareil si j’étais à sa place. D’ailleurs, il n’a pas spécialité à faire des réactions », a commenté M. Diongue.

Par ailleurs, il s’étonne du fait qu’on donne autant d’importances à la sortie d’un journaliste, qui, lui semble t-il a donné son avis sur les échéances électorales prévues en 2024.

Idrissa Seck et Karim Wade sont sur la short-list de Macky Sall pour sa succession à la tête du Sénégal. La révélation est du journaliste Cheikh Yerim Seck, qui affirme avec conviction que le chef de l'État est entré en contact avec le fils de Wade, par l’intermédiaire d’un médecin qu’il a préféré taire le nom.

Mieux, l'administrateur du site Yerim Post révèle que le chef de l'Apr est également en contact avec l'ancien Premier ministre Idrissa Seck. Depuis l’annonce des résultats de la dernière Présidentielle, Macky Sall et Idrissa n’ont pas rompu le contact. Ils s’entendent régulièrement après la médiation d’une forte personnalité, selon lui.

"Je me demande même s’il n’y a pas eu un échange de teranga (présents, en wolof) entre les deux", révèle l’ancien de Jeune Afrique, qui était l'invité de la journaliste Aissatou Diop Fall sur le plateau de Face2Face, la semaine dernière.

Salif SAKHANOKHO

Jeudi 9 Janvier 2020 - 18:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter