Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Syrie: les FDS, soutenues par Washington, chassent l'EI d'un de ses fiefs

Les Forces démocratiques syriennes, soutenues par les Etats-Unis, réalisent ce vendredi 14 décembre une importante percée dans l'offensive pour éradiquer le groupe Etat islamique de l'est de la Syrie. L’organisation ne contrôle plus que deux villages dans son ultime réduit de la province orientale de Deir Ezzor.



Une force syrienne dominée par des combattants kurdes et soutenue par les Etats-Unis a chassé vendredi 14 décembre le groupe jihadiste Etat islamique (EI) de Hajine, principale localité de son ultime réduit dans l'est de la Syrie en guerre, a rapporté une ONG.
« Au bout d'une semaine de combats acharnés et de raids aériens, les FDS [Forces démocratiques syriennes] sont parvenues à chasser l'EI de Hajine », a indiqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Plus que deux villages contrôlés par l’EI
L'opération s'est achevée à l'aube, a précisé Rami Abdel Rahmane, au lendemain du déploiement des FDS dans ce grand village de la vallée de l'Euphrate, situé à une trentaine de kilomètres de la frontière irakienne.
Les FDS, fer de lance de la lutte antijihadiste dans la Syrie en guerre, avaient lancé le 10 septembre une offensive contre le bastion jihadiste dans la province orientale de Deir Ezzor, près de la frontière irakienne. L'EI ne contrôle plus que les villages de Soussa et al-Chaafa dans ce réduit.
Depuis le début de l'offensive en septembre, plus de 500 combattants des FDS ont été tués, contre plus de 900 membres de l'EI, selon l'OSDH. Plus de 320 civils ont également péri.
17 000 combattants FDS impliqués
Le secteur contrôlé par l'EI dans cette région de Syrie, également appelé « la poche de Hajine », est le dernier réduit du « califat » autoproclamé en 2014 par le groupe jihadiste sur des régions conquises en Syrie et en Irak.
Selon Rami Abdel Rahmane, quelque 17 000 combattants des FDS sont impliqués dans l'offensive pour chasser l'EI de son ultime bastion. Ce succès des FDS survient alors que le président turc Recep Tayyip Erdogan a menacé le 12 décembre de lancer dans « les prochains jours » une nouvelle offensive en Syrie contre les forces kurdes qualifiées de « terroristes » par Ankara.

rfi.fr

Vendredi 14 Décembre 2018 - 15:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >