Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Tabascrisecovidee ! La chronique de KACCOR de ce mercredi



Ils nous peignent un Sénégal qui surfe dans le bonheur et qu’ils sont les seuls à apercevoir depuis leurs luxueuses villas. Pendant donc qu’ils sont à leur beat ravissement d’un pays en plein dans l’émergence, le peuple, lui, ne voit que mirages. Les chiffres qu’ils servent comme des sucettes paraissent être des attrape-nigauds !

Des jeux pour simples d’esprit. Le Sénégal a mal au cœur. C’est d’abord un pays dont la démocratie est en péril. Et il reste constant que quand, dans un pays, il n’y a pas de dialogue ou que l’autre essaie de tuer toute expression contraire à sa ligne de pensée, le danger guettera toujours. Chez nous, ce danger s’appelle terrorisme. Faire vivre et entretenir la démocratie ne peut rimer avec une volonté de réduire une opposition à sa plus simple expression. Cela, ce n’est ni plus ni moins que l’expression d’une dictature. Et quand elle s’exerce, c’est l’avenir même du pays qui est en danger.

L’autre danger, c’est la crise économique et l’extrême pauvreté des populations qui font le lit du banditisme et de la prostitution. Quand une jeune fille vend son corps pour s’acheter une robe pour son anniversaire ou même, simplement, pour vivre, il faut reconnaitre que des verrous ont sauté.

La présence du mouvement LGBT qui fait perdre le sommeil à certains pourrait également trouver des portes béantes dans cette extrême pauvreté. Et pendant que le Chef inaugurait la 2ème phase de la plateforme industrielle internationale de Diamniadio, des centaines d’unités industrielles mettent leurs employés dans la rue. Ce qui se ressent à travers cette Tabaski avec des moutons hors de portée de pauvres Sénégalais, stressés et envahis par la tristesse à l’idée qu’ils ne pourront jamais avoir un bélier.

Une véritable torture morale qui sera infligée à des milliers de familles. Tout est en crise et rien ne semble fonctionner. L’appel du Chef à une vaste campagne de vaccination bute justement sur la pénurie de ce vaccin censé amoindrir le mal. Tout indique une Tabaski dans la crise et bien Covidée. Nous sommes assurément mal barrés.

KACCOR, Le Témoin

AYOBA FAYE

Mercredi 7 Juillet 2021 - 09:52


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter