Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Tahibou Ndiaye traine Cheikh Yérim Seck en justice pour des propos jugés diffamatoires

Dans une sortie sur son site Yerimpost, reprise par d'autres sites d'information, Cheikh Yérim Seck a souligné l'appui qu'aurait apporté Tahibou Ndiaye à Ousmane Sonko, sur l'affaire de mœurs, mais également dans sa vie politique. Un post que lui reproche l'ancien directeur du Cadastre, qui le poursuit pour diffamation.



Tahibou Ndiaye traine Cheikh Yérim Seck en justice pour des propos jugés diffamatoires
Le 9 mars prochain, Cheikh Yérim Seck devra se présenter devant le juge pénal pour s'expliquer sur les propos jugés diffamatoires qu'il aurait porté sur Tahibou Ndiaye. Selon les informations fournies par le journal "Les Échos", une citation est servie au journaliste après la diffusion d'un article intitulé « Accusation de viol contre Sonko : son mentor Tahibou Ndiaye lui cherche des avocats et marabouts » publié sur Yérimpost le 7 février dernier, à la suite de l'affaire Sonko/Adji Sarr.

Après cela, l'ancien directeur du Cadastre n'a pas manqué de le poursuivre en justice. « Il est regrettable que le nom et la photo du requérant soient associés à une histoire de mœurs à laquelle il n'est ni de prés ni de loin mêlé ; que d'ailleurs depuis plusieurs années, il n'a pas rencontré, M. Sonko dont il n'est ni le mentor ni le pourvoyeur de marabouts », a souligné l'avocat de Tahibou Ndiaye dans la citation directe.

La colère du directeur du Cadastre n'a pas manqué d'augmenter lorsque qu'il voit dans l'article qu'il est désigné comme le "mentor d'Ousmane Sonko".  « Pire encore, dans ces articles, il est avancé que "purgeant sa peine à domicile" parce que dans la traque des biens mal acquis, le requérant entraînait " des relations d'affaires" dans le cadre foncier avec le sieur dont il était le" bras armé" dans la lutte contre le pouvoir » relève encore l'avocat de Ndiaye.

Pour lui, en parlant de "relation d'affaires sur le foncier", le journaliste suppose qu'il serait le "financier occulte" du leader de Pastef afin d'en faire un "bras armé" contre le régime. 

Ces propos, publiés dans le Yérimpost et repris par d'autres sites sont suffisamment diffamatoires pour permettre au juge pénal d'entrer en voie de condamnation, estime Tahibou Ndiaye. Cependant, il se garde de révéler le montant de réparation du préjudice subi jusqu'au jour de l'audience. Un préjudice qui devra être solidairement payé, selon l'ancien directeur du Cadastre, par Cheikh Yérim Seck et le site Yérimpost, mais également Bamba Touré et Masséne Diop de "Leral" qui ont repris l'article.

Ndeye Fatou Touré

Jeudi 18 Février 2021 - 08:37


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter