Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Teodorin Obiang : Une lourde amende infligée au vice-président de la Guinée équatoriale



Teodorin Obiang : Une lourde amende infligée au vice-président de la Guinée équatoriale
Une cour d'appel en France a condamné le vice-président de la Guinée équatoriale à une amende de 30 millions d'euros (33 millions de dollars) pour avoir utilisé l'argent public pour financer son train de vie somptueux.

Teodorin Obiang, 50 ans, avait contesté sa condamnation de 2017 pour détournement de fonds, mais le tribunal lui a infligé une peine plus lourde en refusant de suspendre l'amende.

Le tribunal a confirmé la décision d'une juridiction inférieure de saisir ses biens en France.

Teodorin est le fils du président Teodoro Obiang Nguema, qui est le plus ancien dirigeant d'Afrique.

Le président Obiang Nguema est au pouvoir depuis 1979, et a nommé son fils comme son numéro deux en 2012.
 La procédure contre Teodorin Obiang a été déclenchée par le groupe de campagne anti-corruption Transparency International et une organisation non gouvernementale similaire, appelée Sherpa.

Obiang a nié les accusations, affirmant que sa richesse provenait de sources légitimes.

Il n'était pas présent au tribunal pour son procès ou son appel. Ses avocats avaient auparavant accusé la France de "s'ingérer dans les affaires d'un État souverain".
 Entre 2000 et 2011, Obiang a acquis un ensemble d'actifs et de propriétés de luxe en France, dont l'hôtel de l'avenue Foch, d'une valeur de 25 millions d'euros.

Il possédait également 18 voitures de luxe, des œuvres d'art, des bijoux et des vêtements de haute couture, a estimé le tribunal.

Le sort du manoir n'est pas clair, les avocats d'Obiang ayant déposé un recours auprès de la Cour internationale de justice, arguant qu'il devrait bénéficier de la même protection qu'un bâtiment diplomatique, rapporte l'AFP.

En 2016, les procureurs suisses ont saisi 11 voitures de luxe appartenant à Teodorin Obiang.

L'année dernière, les voitures, parmi lesquelles des Lamborghini, des Ferrari, des Bentley et des Rolls Royce, ont été vendues aux enchères pour environ 27 millions de dollars.

Dans le cadre d'un accord avec les procureurs, quelque 23 millions de dollars seront consacrés à des projets sociaux en Guinée équatoriale.

Les procureurs ont déclaré qu'Obiang avait pillé les richesses pétrolières de son pays pour acheter des produits de luxe, notamment un jet privé et des souvenirs de Michael Jackson.

bbc

Mardi 11 Février 2020 - 08:21


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter