Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Thierno Bocoum : «le monde paysan reste inquiet après la déclaration du Président Sall sur...»

La déclaration sur la situation de l'arachide faite par le président de la République lors de sa tournée économique à Kaolack, est inquiétante. C'est l’avis de Thierno Bocoum qui soutient que dans son discours, Macky Sall a reconnu implicitement qu'au Sénégal, on se plaît à gouverner mais on ne s'inscrit nullement dans la prévision stratégique.



Le chef de file du mouvement «Agir » multiplie ses sorties ces derniers temps. En tournée dans le Saloum plus précisément à Dinguiraye, Ndoffane, Thiaré, Nioro,Thierno Bocoum en a profité pour échanger avec les populations sur les difficultés qu'elles rencontrent. Il informe que le monde paysan, qui devait ressentir un soulagement d'entendre le président de la République promettre de tout faire pour que les récoltes soient achetées, est inquiet.  

L'ancien parlementaire a souligné que ces paysans sont d’avis que Macky Sall «reconnaît lui-même les problèmes de commercialisation de l'arachide, contrairement à certains de ses proches ». Cependant, Ils se disent inquiétés par les explications fournies par le président de la République lui-même, de même que les solutions préconisées ».
 
«Le problème de commercialisation de l'arachide découle d'une production record enregistrée cette année», avait déclaré Macky Sall, lundi, pour expliquer l'origine des difficultés des paysans à écouler leurs récoltes.

Mais pour Bocoum, le Président Sall « s'empresse de déclarer que cette production record est consécutive à la bonne politique agricole du gouvernement pour revivifier la filière arachidière. Une performance qui résulterait, d'après le Président, de la reconstitution du capital semencier, la modernisation de l'agriculture et l'amélioration des techniques de production».

«À travers cette explication alambiquée, souligne-t-il, le président Macky Sall reconnaît que chez lui on se plaît à gouverner mais on ne s'inscrit nullement dans la prévision stratégique». Avant de se poser la question à savoir : Comment peut-on déclarer investir autant d'efforts dans l'agriculture et ne pas prévoir une production record? »

A l’en croire, en attendant que le gouvernement réfléchisse sur les solutions et leur mise en œuvre, les paysans sont désemparés et obligés de brader leurs récoltes faute de moyens de survie.

«C'est ce laxisme du gouvernement qui est insupportable et qui coûte cher à d'honnêtes citoyens sénégalais qui ne demandent qu'à vivre de leur travail», conclut-il.  

Aminata Diouf

Mardi 20 Février 2018 - 16:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter