Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Tournée économique : « Je te demande de recruter des jeunes, tu m’amènes des sauvages », a dit Mamadou Hann à un des recruteurs



Tournée économique : « Je te demande de recruter des jeunes, tu m’amènes des sauvages », a dit Mamadou Hann à un des recruteurs
La révélation est faite de nos confrères de « Source A ». Des responsables de la mouvance présidentielle basés à Dakar, ont fait recours à la location de bétail électoral qu’ils convoyaient à bord de bus vers le Fouta pour grossir leur rang dans de cadre de la tournée économique de Macky Sall. Le journal a fait part des échanges entre un recruteur et Mamadou Hann, bras droit de Racine Sy.

Le jeune homme, mince et un peu élancé, ne savait plus où donner de la tête. Il a confié au journal qu’il est obligé d’écourter sa journée de travail pour savoir ce qu’il fallait faire. Lui aussi a été pris de cours par la tournure des événements.

Selon le journal, des gens pensaient qu’il a envoyé des jeunes dans une aventure incertaine et il est resté à Dakar, après avoir encaissé son argent. « Cela ne s’est pas tout à fait passé comme ça. Des incidents ont été notés dans notre bus », a-t-il confessé.

En fait, des jeunes qui sont présentés au départ étaient plus nombreux que le nombre que l’autobus climatisé pouvait contenir. Donc, il a fallu que certaines soient priées de rester à Dakar. Seulement, personne ne voulait être laissé en rade.

« On est allé à la Police de Dieuppeul, à la Gendarmerie de Front de terre, mais à chaque fois qu’on faisait l’appel, tout le monde montait dans le bus. Finalement, Mamadou Hann, bras droit de Racine Sy, a accepté de donner 10.000 FCFA aux 17 personnes en surnombre », a dit le recruteur.

Mais, poursuit-il, lorsque le bus s’apprêtait à quitter, des pierres ont été jetées sur les vitres. Le service qui louait le bus a décidé d’annuler le voyage. Et c’est ainsi que Mamadou Hann lui a dit : « je te demande de recruter des jeunes, tu m’amènes des sauvages. On a même eu une dispute. Or, figurez-vous qu’il ne nous a donné que 7.500 FCFA. Mais mon ami qui m’avait contacté m’a dit ce n’est pas grave puisque des vites ont été cassées ».

Salif SAKHANOKHO

Mardi 15 Juin 2021 - 10:50


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter