Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Transformation produits locaux: la Sonacos investit 550 millions pour réhabiliter son usine de Ziguinchor

La SONACOS a investi 550 millions de francs Cfa en vue de réparer des ateliers fermés au niveau de l’établissement de Ziguinchor. L’information a été donnée par son Directeur général Modou Diagne Fada qui souligne que ces investissements visent à favoriser une transformation locale des arachides et ainsi promouvoir le consommer local, précise -t-il. Modou Diagne Fada était venu à Ziguinchor pour préparer la campagne de commercialisation des arachides qui doit démarrer dans un peu plus d’un mois au Sénégal. À ce propos, il relève que son établissement a décidé de partir très tôt cette année compte tenu des belles récoltes qui sont attendues et pour le fait que le bassin arachidier du Sénégal est en train de se déplacer, petit à petit, vers la Casamance.



 ‘’Comme vous avez pu le constater, nous sommes partis très tôt. Aujourd’hui, nous sommes à Ziguinchor. Comme vous le savez, le bassin arachidier, de plus en plus, est en train de se déplacer vers la zone sud du pays, Ziguinchor et Kolda, qui sont aujourd’hui des localités très importantes dans la collecte d’arachides. Donc, nous étions venus constater de visu l’état de préparation de nos usines par rapport à cette belle campagne qui est attendue. Et sur place, je dois d’abord vous dire, sur fonds propres et compte tenu de son bilan économique excédentaire pour l’exercice 2019, la SONACOS a déjà investi près de 550 millions de francs Cfa pour réparer un certain nombre d’ateliers au niveau de l’usine de Ziguinchor. Il y avait beaucoup d’ateliers qui étaient fermés depuis plusieurs années que nous avons entrepris de redémarrer en vue d’une transformation locale de la production conformément aux vœux du chef de l’Etat qui, dans le cadre du produire et consommer local, souhaite que les productions agricoles soient transformées. Donc, nous avons anticipé sur cette volonté en injectant 550 millions de francs Cfa au niveau de l’usine de Ziguinchor pour redémarrer l’atelier de détoxification et celui d’extraction mais aussi pour nous autonomiser davantage en énergie’’, a indiqué Modou Diagne Fada, assurant que ces investissements seront poursuivis en fonction des bénéfices qui seront réalisés par l’entreprise.

Dans la foulée, il signale que le constat fait sur place, c’est que la remise en état de ces ateliers est très avancée, soulignant que les travaux ont été réalisés à 90% au niveau de certains de ces ateliers et qu’il y a quelques efforts qui doivent être accomplis pour se rapprocher des 100% au niveau des autres. Mais ce qui est essentiel, c’est qu’ils ont prévu de redémarrer les activités industrielles d’ici la fin de ce mois d’octobre, confie -t-il. 45.000 tonnes d’arachides à réceptionner à Ziguinchor Sur un autre plan, Modou Diagne Fada a évoqué le sujet lié à la réception des graines d’arachide et c’est pour assurer qu’au niveau de l’usine de Ziguinchor, ils pourront réceptionner jusqu’à 45 000 tonnes.

Ce qui est, à son avis, extrêmement important. ‘’Nous avons aussi évalué notre capacité de réception des graines. Et aujourd’hui, nous pensons pouvoir réceptionner, au niveau de l’usine de Ziguinchor, jusqu’à la hauteur de 45 000 tonnes. Ce qui nous semble extrêmement important. Et comme vous le savez, au niveau de la zone sud, ce n’est pas seulement au niveau de Ziguinchor que nous allons réceptionner, nous avons décidé de créer d’autres seccos notamment celui de Kolda pour pouvoir réceptionner toute la production agricole du sud. Donc en tout cas nous avons déjà anticipé au niveau de la SONACOS, nous sommes fins prêts pour démarrer le plus tôt possible la campagne de collecte des graines’’, mentionne- t-il, soulignant que dès que le gouvernement lancera le démarrage de la campagne, ils commenceront car cela dépend du gouvernement.

Abordant le sujet lié au prix du kg d’arachides, il précise que la SONACOS travaille avec des acteurs et que c’est le comité national de l’interprofessionnel de l’arachide qui réunit les acteurs pour proposer un prix à l’Etat qui valide. 

Le Témoin

AYOBA FAYE

Mercredi 14 Octobre 2020 - 11:37




1.Posté par Thieuylii le 14/10/2020 12:41
Ce Fada-là est prompt à réhabiliter des usines que de réfléchir et proposer un prix pour l'arachide ! Ah oui, les marchés coûtent moins cher en matière grise mais génèrent des sous de poche !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter