Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Transport par véhicules à traction animale: l’ONG Brooke et le ministère de l’Elevage pour plus de respects aux animaux

​La collaboration entre l’ONG Brooke et le ministère de l’Elevage et des productions animales et ses partenaires a abouti à la signature de l’arrêté interministériel portant réglementation du transport par des véhicules à traction animale en décembre 2016. C’est dans ce cadre qu’un atelier de vulgarisation a été organisé, ce mercredi, pour échanger avec les autorités administratives et les autres acteurs intéressés.



Transport par véhicules à traction animale: l’ONG Brooke et le ministère de l’Elevage pour plus de respects aux animaux
La vulgarisation de cet arrêté et la sensibilisation des acteurs à tous les niveaux (partenaires, communautés et autorités administratives et locales) constituent des actions prioritaires du plaidoyer au niveau local et régional. C’est dans ce cadre que s’est inscrit, mercredi, l’atelier de vulgarisation de l’arrêté interministériel qui est présidé par l’adjoint au gouverneur de Dakar et chargé des affaires administratives, Modou Ndiaye pour échanger avec les autorités administratives et les autres acteurs intéressés par cette mesure sur le contenu de ce texte et les actions de Brooke Afrique de l’Ouest pour sa vulgarité et sa mise en application.

Pour le bien-être des équidés de trait chevaux, ânes et mulets, l’atelier de vulgarisation de l’arrêté interministériel portant règlementation du transport par des véhicules à traction animale a été mis sur l’accent afin de passer en revue l’arrêté, en vue de son application immédiate sur le terrain. « Comme vous le savez, nous avons enregistré la présence de tous les acteurs à savoir ceux qui sont les plus intéressés, mais également les forces de défenses et de sécurité qui vont permettre la mise en œuvre de l’arrêté », confie l’adjoint au gouverneur de Dakar. Pour qui la journée d’hier était une occasion de remercier l’ONG Brooke qui a initié cette action qui leur a permis de nous prononcer. « Ça parle de beaucoup d’aspects et le plus important, c’est comment faire pour protéger l’animal. Comme vous le savez, nul n’ignore la maltraitance des animaux qui sont souvent conduits par des gens qui ne sont pas bien informés, qui ne connaissent pas le code de la route, qui ne connaissent pas assez d’éléments pour pouvoir circuler de façon paisible au niveau des rues », explique M. Modou Ndiaye.

Poursuivant, il assure que c’est aussi dû au fait qu’ils ont noté beaucoup d’accidents, d’incidents sur le terrain. « L’arrêté nous permet, s’il est bien appliqué sur le terrain, de réduire pas mal de problèmes », informe le chargé des affaires administratives du gouverneur de Dakar. Ce qui reste, c’est l’application et la mise en rigueur de la nouvelle loi qui risque de faire beaucoup de mal aux personnes maltraitants les animaux.

Le Témoin

AYOBA FAYE

Vendredi 25 Septembre 2020 - 09:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter