Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Turquie: la directrice d'Amnesty reste incarcérée jusqu'à son procès

En Turquie, une dizaine de défenseurs des droits de l’homme étaient arrêtés le 5 juillet dernier alors qu’ils participaient à un séminaire à Istanbul. Parmi ceux-ci, notamment la directrice pour la Turquie d’Amnesty international. Ils sont accusés de « soutien au terrorisme » et d’avoir soutenu la tentative de putsch. La justice turque a demandé ce mardi pour six d’entre eux leur maintien en détention jusqu’à leur procès. Des accusations jugées « absurdes » par l’ONG internationale.



Les 10 militants associatifs ont été arrêtés pour soutien à un groupe terroriste, on ignore lequel. Ce sont leurs dossiers qui ont été examinés mardi : quatre sont libérés dans l’attente de leur procès, six autres, dont Idil Eser directrice d’Amnesty Turquie, sont maintenus en détention.

En juin c’était le président d’Amnesty pour la Turquie, Taner Kiliç qui était lui arrêté pour des liens supposés avec l’organisation de Fethullah Gülen.

Du jamais vu, selon Andrew Gardner, chercheur associé à Amnesty Turquie : « Amnesty International fait face à une situation sans précédent en Turquie : jamais dans l’histoire de notre organisation, le président et le directeur d’une branche nationale se sont retrouvés, au même moment, derrière les barreaux. Les chefs d’accusation portés contre eux sont similaires, et tout aussi ridicules les uns que les autres. »

Parmi les militants associatifs arrêtés, deux ressortissants étrangers, un Suédois et un Allemand qui a été maintenus en détention provisoire. Ils pourraient tous d’ailleurs faire face à de nouveaux chefs d’accusation, dont financement de groupe terroriste et espionnage.

Par ailleurs, l’Allemagne a condamné la détention de ce ressortissant allemand, une « détention injustifiée » selon Berlin. L’accuser d’être un partisan du terrorisme « est absurde » selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères allemand qui demande sa « libération rapide ».

Rfi.fr

Mardi 18 Juillet 2017 - 21:12


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter