Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



« En Afrique, le montant du Flux financier illicite sortant est plus important que l’Aide public au développement », spécialiste



« En Afrique, le montant du Flux financier illicite sortant est plus important que l’Aide public au développement », spécialiste
Lors de son exposé à l’atelier de renforcement de capacités organisé par le Forum civil pour les journalistes, L’Inspecteur des Impôts et Consultant en transferts prix, Pouye affirme que "les FFI sortants sont presque aussi importants que le flux entrant d'Aide publique au développement. L’Aide publique au développement c'est 48 milliards de dollars. Les investissements directs étrangers (IDE), c'est 54 milliards de dollars reçus par les pays africains sur la période 2013 à 2015".
 
Il a par ailleurs indiqué que les flux de capitaux provenant de l'Afrique s'élèvent à 839 milliards de dollars globalement comparés aux stock de la dette extérieure qui est de 770 milliards de dollars.
"Donc si on fait le bilan entre ce que l'Afrique perd en terme de flux financiers illicites globalement en stock et la dette africaine, ce qui sort de nos pays en termes de montants qui échappent à nos États en termes de flux financiers illicites est largement beaucoup plus important que ce que nous recevons en terme d’aide au développement".
 
Pour le consultant en transfert des prix, "le déficit du financement des Objectifs du Développement Durables (ODD), estimé à 200 milliards, pouvait être réduit de moitié. Si on mobilise l'ensemble des ressources liées aux flux financiers illicites, l'Afrique pourrait financer amplement les programmes des ODD". 

Moussa NDONGO (Stagiaire)

Dimanche 11 Avril 2021 - 10:46


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter