Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM







PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité






A Abidjan, la situation d'insécurité est toujours préoccupante

A Abidjan, même si la vie reprend progressivement dans certains quartiers, la situation d'insécurité est toujours très préoccupante dans la capitale économique de Côte d'Ivoire. Des hommes armés terrorisent les habitants en multipliant les pillages et les violences.


Un élément FRCI monte la garde tandis que son supérieur interroge trois hommes. Laurent Correau
Un élément FRCI monte la garde tandis que son supérieur interroge trois hommes. Laurent Correau
Les quartiers résidentiels et cossus de Cocody, des 2-Plateaux, d'Angré sont particulièrement soumis à des scènes de pillages. Selon de nombreux témoignages concordants, armés de mitrailleuses et de kalachnikovs, les malfaiteurs écument les villas du quartier, les unes après les autres. Le propre domicile Yacouba Doumbia, le vice-président du MIDH (Mouvement ivoirien des droits de l’homme) a été vandalisé selon un scénario désormais habituel. « C’est des groupes de cinq, dix personnes qui commencent par forcer le portail d’entrée (...), munis de couteaux, de fusils. Vous, vous vous n’avez pas d’arme, vous êtres à leur merci », a précisé Yacouba Doumbia.

De telles scènes de violences laissent les populations traumatisées et déboussolées. « On a appelé l'Onuci, la force Licorne et les FRCI. Personne n'a répondu à notre appel » raconte une habitante de Cocody qui signale qu'au bout de plusieurs heures d'attente et d'insistance, des hommes en armes sont venus enfin patrouiller. « C'était les mêmes que ceux qui pillaient », ajoute-t-elle.

Le président Ouattara a promis de s'occuper sérieusement de ces questions d'insécurité. Selon l'Onuci, des équipes mixtes Onuci, françaises et ivoiriennes patrouillent dans les quartiers d'Abidjan. « Pas suffisant ! », pour ces habitants qui, en attendant les forces de l'ordre, s'organisent et se regroupent entre voisins pour avoir moins peur.

En revanche, d'après des témoignages concordants, des éléments des FRCI, les Forces républicaines de Ouattara se livrent aussi à de violentes représailles contre les partisans du président déchu à Abidjan, dans l'ouest et dans la région de San Pedro.

Les quelques personnes qui sortent dans les rues d’Abidjan semblent discrètes. On ne s’interpelle pas à distance comme d’habitude. Bref, les Abidjanais observent, mais parfois, les langues se délient.

Après la bataille d’Abidjan, l’heure est à la sécurisation de la capitale économique. Les Forces républicaines pro-Ouattara organisent des patrouilles pour lutter contre le pillage des maisons et tenter de collecter les armes dispersées dans la ville. L’un de nos envoyés spéciaux à Abidjan, a suivi l’une d’elles. Il a pu constater un début de retour à la vie normale dans le quartier de la Riviera.
Cependant, la situation à Abidjan reste encore marquée par la quasi-absence d’activités, quatre jours après l’arrestation de Laurent Gbagbo. Le couvre-feu décrété par le président Ouattara depuis la semaine dernière prend fin ce 14 avril. Hier encore, les quelques magasins ouverts ont fermé en début d’après-midi.

Actu en filet | Editorial | Politique | Commentaire | Economie | Société | Procès Habré | Médias | MONDIAL 2014 | Sport | Reportage | Portrait | Analyse | Culture | Mondial 2010 | Opinion | Afrique | Monde | Jet Set | People | Mode | Amour | High Tech | Santé | Insolite | Inter | Lutte 2010/2011 | Inondations 2012 | Crise Malienne | Crise ivoirienne | Partenaires | DOSSIER BEN LADEN | Campagne 2012 | Scrutin présidentiel 2012 | Magal Touba 2011 | Prestation de serment Macky Sall | Législatives Sénégal 2012 | Chronique | Fesman | eng | twitts | Agenda | vidéos sports | Dossier | Scrutin second tour présidentielle Sénégal | Actualité | Présentielle 2019