PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Abdoulaye Wilane raille Barthélémy Dias et Cie : «Ils peuvent continuer à verser dans les gamineries et… »

Le porte-parole du Parti socialiste (PS), Abdoulaye Wilane s’est prononcé sur le conclave que les partisans du maire de Dakar s’apprêtent à organiser ce samedi à Kaolack. A l’en croire, leur posture démontre une fois de plus leur immaturité et peut être comptabilisé parmi les faits qui vont s’ajouter aux griefs retenus contre eux et qui leur vaut d’être sous la menaces d’une exclusion de la formation socialiste.



Abdoulaye Wilane raille Barthélémy Dias et Cie : «Ils peuvent continuer à verser dans les gamineries et… »
«Qu’ils organisent un conclave, cela ne me gêne pas. Ce que je veux dire c’est que ce qu’ils appellent vente de cartes, j’en ai entendu parler personnellement, mais je considère que ce sont des chiffons et cela prouve par leurs initiatives actes qu’ils ne se respectent pas du tout, et ils ne respectent même pas ceux qu’ils considèrent comme des militants du parti leur démarche ne fait pas partie de ce que nous leur avons appris au Parti socialiste », a déclaré Abdoulaye Wilane qui faisait face à la presse ce vendredi.

Selon le maire de Kaffrine, ils sont libres d’organiser leur manifestation où bon leur semble. Mais à condition de ne pas y associer le nom du Parti socialiste, d’autant plus que ce parti a déjà défini les modalités de vente de cartes pour le renouvellement de leurs bases.

M. Wilane de poursuivre : «Ils peuvent continuer à verser dans les gamineries et les enfantillages, y compris  en se faisant accompagner par des personnes d’un âge que nous respectons, mais pour nous, ce que ces derniers veulent faire à Kaolack n’est qu’une preuve supplémentaire, un grief de plus dans ce qu’on pourrait reprocher au Parti socialiste de de nature à jeter le trouble, voire le désordre».

Et, ajoute-t-il, leur démarche est contradictoire d’avec la posture de leur mentor Khalifa Sall. Car, martèle-t-il, ce dernier présidait la séance qui consacrait Ousmane Tanor Dieng à la tête du Parti socialiste.

Avant de poursuivre : «Si lui n’était pas dans la situation dans laquelle ils l’ont plongé, s’il était libre de ses mouvements, je ne suis pas sûr qu'il les suivrait sur ce terrain».

S’attaquant à Barthélémy Dias, M ; Wilane martèle : «Barthélémy est un garçon que je connais bien, pour avoir contribué à sa formation et à sa mise en scelle politique. Il est fort dans la provocation, il est fort dans la théâtralisation de l’action politique».

Ousmane Demba Kane

Samedi 16 Décembre 2017 - 03:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter