Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Adama Gaye sur la gestion de la Covid-19 : « On n’a voulu profiter de cette crise pour enrichir quelques copains »



Adama Gaye sur la gestion de la Covid-19 : « On n’a voulu profiter de cette crise pour enrichir quelques copains »
Depuis le Caire, le journaliste et spécialiste des questions économiques Adama Gaye, a décrié la gestion de la pandémie du Coronavirus par l’Etat du Sénégal. L’Invité du Grand Jury de ce dimanche de la Rfm, est convaincu que le régime en place a voulu profiter de la crise pensant que c’était éphémère pour « enrichir quelques amis ».

« On n’a voulu profiter de cette crise, croyant qu’elle était éphémère, pour enrichir quelques copains. On a donné, d’abord, un budget de 1000 milliards de F Cfa au beau-frère de Macky Sall (Mansour Faye), principal responsable de l’aide alimentaire du fond Force Covid-19. Ce qui est déjà immoral, maladroit. Il aurait fallu mettre quelqu’un de totalement indépendant », a dit le journaliste actuellement en Egypte.

« Deuxième chose, a-t-il poursuivi, on s’est empressé de créer les conditions d’un absolutisme politique en votant une loi d’habilitation qui a donné tous les pouvoirs à un homme, en dessaisissant l’Assemblée nationale avec sa volonté faite de l’albinisme parce qu’elle devrait parler au nom du pays. Et dire dans les situations pareilles de crise, un seul individu, quelle que soit sa volonté, ne peut pas s’occuper de régler les problèmes. Et que, au XXIe siècle, les messies ne peuvent pas exister, que ce soit de l’opposition ou du pouvoir. Qu’il faut des leaderships éclatés et que des forces se retrouvent pour faire avancer la cause commune ».

Compte tenu de toutes ces choses évoquées ci-dessus, M. Gaye de déclarer que : « C’est une victoire à la Pyrrhus ». Il a estimé qu’en réalité, « l’économie sénégalaise est par terre. L’argent du budget utilisé a été donné à des forces interlopes qui se sont enrichies. On a encouragé la corruption en profitant de cette période où les populations étaient angoissées ».

En somme, Adama Gaye a conclu que « c’est une mauvaise gestion de cette crise, et de la pandémie. Et quel que soit le résultat qui en adviendra, il faudra qu’on en reparle demain parce qu’on n’est pas encore sorti de l’auberge ».

Aminata Diouf

Dimanche 11 Octobre 2020 - 15:01


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter