Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Affaire Guy Marius Sagna: sa famille et son village se prononcent pour la première fois, son père fond en larme



Affaire Guy Marius Sagna: sa famille et son village se prononcent pour la première fois, son père fond en larme
La famille de l’activiste Guy Marius Sagna, en prison depuis presque trois mois suite à son arrestation devant les grilles du Palais de la République, brise en fin le silence. Son papa, un octogénaire, résidant le village Etomé, dans le sud du Sénégal, informe qu'il vit difficilement cette situation. Son jeune frère, Maturin Sagna et les habitants de son village d’origine parlent de deux poids deux mesures. Ils menacent de se faire attendre dans les prochains jours. 

 « C’est difficile pour moi de vivre ce moment. En tant que père de famille, c’est très difficile. Depuis longtemps je déplore cette situation. Je suis son père et sa mère est morte », avance difficilement le papa de Guy Marius Sagna avant de fondre en larmes. 

Le jeune frère de l’activiste, Maturin Sagna lui, demande sa libération. « Je demande à ce qu’on libère Guy Marius Sagna. On a tout fait pour qu’on le libère, mais on n’y peut rien parce que la justice, c’est la justice. Je ne peux pas comprendre qu’on libère tout le monde et lui il reste en prison. Peut-être que c’est une magouille », fulmine-t-il sur la Rfm. 

À ces yeux, son grand frère ne mérite pas la prison, car, dit-il, « c’est un défenseur du Sénégal ».  « C’est un avocat, un défenseur, il défend le Sénégal, donc, il ne mérite pas la prison. Le fils de Etomé ne mérite pas la prison», se désole-t-il. 

 Christophe Manga est d’avis qu’il a deux poids deux mesures. Ce jeune habitant de Etomé de déclarer : « on ne peut pas être au nombre de huit ou neuf et que tous les autres sont libérés sauf lui, c’est ça qui nous étonne », a-t-il déploré. 

 Les habitants du village d’origine du membre de la plateforme Frapp France Dégage, ont décidé de sortir de leur mutisme. Ils menacent de se faire attendre dans les jours à venir. 

Aminata Diouf

Mercredi 26 Février 2020 - 09:56




1.Posté par Ndiaye le 26/02/2020 10:37
Il fallait éduquer ton fils

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter