Affaire de la caisse d’avance: Barthélémy Dias accuse Ousmane Tanor Dieng d’y avoir «puisé»

Le maire de Mermoz/Sacré-Cœur s’est de nouveau exprimé, sur l’affaire de la caisse d’avance. Cette fois-ci Barthélémy Dias charge Ousmane Tanor Dieng. Selon lui, «à l’époque de Mamadou Diop, ancien maire de Dakar, Ousmane Tanor Dieng était le ministre d’Etat chargé des affaires et des services présidentiels».Et, «il a utilisé cette caisse d’avance», a-t-il avancé.



Affaire de la caisse d’avance: Barthélémy Dias accuse Ousmane Tanor Dieng d’y avoir «puisé»
 La caisse d’avance n’est pas étrangère à Ousmane Tanor Dieng. C’est l’avis de Barthélémy Dias selon qui, « Ousmane Tanor Dieng a utilisé les fonds de cette caisse d’avance sous le régime de Abdou Diouf».

Toutefois, Barthélémy Dias de préciser, «je ne vais pas entrer dans les détails parce que Khalifa Sall, lui-même, a dit qu’il ne va pas se prononcer sur ça. Mais tout ce que je peux dire, c’est qu’il en a puisé».

 A l’en croire, «dans cette affaire, il y a une méchanceté notoire, une attitude de nuisance et c’est ce qui a choqué les sénégalais».

«L’objectif de cette caisse, a-t-il expliqué, c’est d’aider les pauvres, de financer certaines activités au sein de Dakar en cas de sollicitation. L’Etat n’est pas en position de toujours répondre à la demande de la population, et c’est la raison pour laquelle cette caisse a été mise en place pour répondre à ces demandes sociales».  

L’invité de Rfm matin a soutenu que «même si Khalifa Sall était l’auteur des faits qui lui sont reprochés, on est dans une République où la présomption d’innocence et le contrôle judiciaire ont été inclus dans le système judiciaire». Donc, «il devait en bénéficier», a-t-il suggéré.  

Dias fils d’ajouter: «Khalifa Sall n’a fait que son travail et ça depuis l’époque de Pape Diop. Il a juste continué le travail qu’il faisait avec l’ancien maire de Dakar sous l’ordre et le contrôle de l’Etat du Sénégal».

Mais, «si Mamadou Diop a été mis sous contrôle judiciaire pourquoi pas Khalifa Sall ?», s’est-il demandé. L’édile de Mermoz/Sacré-Cœur de déplorer la position du Président Abdou Diouf dans cette affaire. «En tant qu’ancien chef d’Etat, l’attitude de Abdou Diouf n’est pas une attitude responsable», a-t-il conclu. 

Aminata Diouf

Jeudi 11 Mai 2017 - 12:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter