PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Affrontements meurtriers entre Palestiniens et soldats israéliens



Affrontements meurtriers entre Palestiniens et soldats israéliens
À la frontière entre la bande de Gaza et Israël, au moins huit Palestiniens sont morts.
 
Le face-à-face tendu entre des milliers de manifestants palestiniens et l'armée israélienne a dégénéré en affrontements meurtriers.
 
Selon un bilan provisoire du ministère de la Santé dans la bande de Gaza, au moins huit personnes ont été tuées et 350 blessées, dont beaucoup par des tirs israéliens.
 
L'armée israélienne a dénoncé des "émeutes" et a déclaré qu'elle avait "tiré sur les principaux instigateurs".

Au moins sept manifestants tués
 
Mohammed Abou Amar et Mohammed Abou Muammar ont perdu la vie dans des accrochages qui ont eu lieu dans deux secteurs différents. Deux autres Palestiniens avaient été tués auparavant par des tirs de soldats et de chars israéliens dans la bande de Gaza.
 
Un fermier de 27 ans a également été tué, vendredi 30 mars, près de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza. Il a été identifié comme Omar Samour. Selon des témoins oculaires, il se trouvait sur ses terres près de la frontière où il a été visé par Tsahal. L'armée israélienne n'a, pour l'heure, pas réagi à ces informations mais a débuté une enquête.
 
L'identité des quatre autres manifestants tués n'a pas encore été révélée.
 
Le Croissant-Rouge palestinien a recensé plus de 200 manifestants blessés par des tirs de soldats israéliens dans des accrochages aux abords de la barrière frontalière, régulièrement le théâtre de heurts meurtriers entre habitants de l'enclave sous blocus et soldats israéliens.
 
Obtenir le droit de rentrer en Israël
 
La tension est vive dans la bande de Gaza, où les Palestiniens se sont mobilisés pour une grande manifestation. Pendant plus de six semaines, "la grande marche du retour" va réunir des milliers de Palestiniens qui sont appelés à camper à quelques centaines de mètres de la barrière israélienne qui clôt la frontière de Gaza. Des tentes ont été érigées à cette occasion. Objectif : obtenir le droit pour les réfugiés palestiniens de rentrer en Israël. Au sud, l'autre frontière, avec l'Égypte, est fermée quasiment en permanence.
 

Aminata Diouf

Vendredi 30 Mars 2018 - 17:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter