Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Après Abdou Latif Coulibaly, Bennoo Alternaive vise un avènement d’un « Pôle citoyen »

Après le retrait de la candidature d’Abdou Latif Coulibaly, l’Alliance Bennoo Alternative 2012 a décidé d’orienter son combat politique vers l’avènement d’un pôle citoyen, libre, national et démocratique en vue de contribuer à la refondation du Sénégal.



Après Abdou Latif Coulibaly, Bennoo Alternaive vise un avènement d’un « Pôle citoyen »
Dans un communiqué parvenu mardi soir à l’APS, l’Alliance Bennoo Alternative 2012 veut continuer à œuvrer ensemble à l’avènement d’un pôle citoyen, conformément aux recommandations des Assises nationales.

En réunion hebdomadaire mardi au Quartier-général de l’alliance, au Point E, l’assemblée générale de l’Alliance Bennoo Alternative 2012 a retiré la candidature d’Abdou Latif Coulibaly à la présidentielle du 26 février prochain pour plusieurs raisons.

Elle considère que ‘’les délais utiles pour disposer de fonds suffisants afin de mener une campagne à la hauteur des ambitions de l’Alliance sont très courts’’ et qu’elle est ‘’consciente également que le seul paiement de la caution est loin d’épuiser la question financière que pose l’élection présidentielle’’.

Cette alliance citoyenne souligné aussi ‘’la nature censitaire du scrutin présidentiel au Sénégal qui procède d’un culte inacceptable de l’argent et de l’avoir ainsi considérés comme les seuls critères de sélection des candidats’’.

Pour la présidentielle 2012, la caution pour chaque candidat est fixée à 65 millions de francs CFA. La période de dépôt des candidatures court du 27 décembre 2011 au 26 janvier 2012.

Bennoo Alternative 2012 tient également compte de ‘’la multiplicité des candidatures issues des Assises nationales, qui risque de disperser l’électorat’’, pour décider, en parfait accord avec le candidat, de retirer la candidature de Abdou Latif Coulibaly.

Les électeurs sénégalais sont convoqués au scrutin de l’élection présidentielle du 26 février 2012. Environ 20 candidats se sont déclarés parmi lesquels le chef de l’Etat sortant, Abdoulaye Wade, dont la candidature est contestée par l’opposition et la société civile.

S’il est autorisé, le président Wade devra affronter notamment ses anciens Premiers ministres Moustapha Niasse (AFP), Idrissa Seck (Rewmi) et Macky Sall (APR), ainsi que le secrétaire général du Parti socialiste, Ousmane Tanor Dieng.

Le Conseil constitutionnel est l’organe compétent pour dire si les candidatures sont recevables ou pas, au plus tard 29 jours avant le jour du scrutin présidentiel.

Source : APS


Mercredi 4 Janvier 2012 - 13:27


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter