Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



AstraZeneca : l'OMS recommande de poursuivre la vaccination



AstraZeneca : l'OMS recommande de poursuivre la vaccination
Pour l'Organisation mondiale de la santé, il n'existe à ce stade aucune preuve d'un lien direct entre le vaccin AstraZeneca et l'augmentation des cas de thrombose et d'embolie. Alors que la transmission du virus est à la hausse dans le monde, l'Organisation recommande de poursuivre l'administration de ce vaccin.

Alors que la France et l'Allemagne ont rejoint, ce lundi, la liste des pays européens ayant suspendu le vaccin AstraZeneca , à titre de précaution, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de poursuivre la campagne de vaccination via ce produit. « Le Groupe consultatif d'experts de l'OMS sur la vaccination a examiné les données et est en contact étroit avec l'Agence européenne des médicaments. Nous nous réunirons demain », a déclaré en préambule, le directeur général de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'une conférence de presse organisée à Genève.

En tout cas, ces décisions montrent que « les systèmes de contrôles sont efficaces », a-t-il remarqué. Mais, à ses yeux, la plus grande menace est l'absence d'accès aux vaccins. Dont celui d'AstraZeneca.

Transmission du virus en hausse


« Nous ne voulons pas que les gens paniquent et, pour le moment, nous recommandons que les pays continuent de vacciner avec AstraZeneca », a déclaré, pour sa part, la cheffe scientifique de l'Organsiation, Soumya Swaminathan lors de cette même conférence de presse. « C'est une mesure de précaution. Notre comité d'experts sur la vaccination en vue d'étudier la sécurité du vaccin développé par la firme anglo-suédoise AstraZeneca va se réunir demain mardi pour une enquête plus poussée alors que l'agence européenne du médicament nous donnera une évaluation plus précise », de la situation en Europe. L'agence européenne se réunit jeudi.

Pas de lien direct
A ce stade, a-t-elle, martelé, « nous n'assistons pas à une envolée des cas de thrombose veineuse alors que plus de 17 millions de personnes ont été vaccinées. Des thromboses et des embolies ont lieu tous les jours. Nous n'avons pas reçu de rapport faisant un lien direct entre le vaccin et ces thromboses », a-t-elle indiqué ajoutant toutefois qu'aucun vaccin n'est sûr à 100 %. A ce jour, il y a eu 35 cas problématiques sur les 9,7 millions de personnes ayant reçu une dose AstraZeneca (0,0004%) et 24 sur les 10,7 millions de vaccinés Pfizer/BioNTech (0,0002%).

La scientifique a également martelé le message selon lequel, à ce stade, le bénéfice de la vaccination l'emporte sur les risques liés au Covid-19. Et il y a urgence. L'OMS indique en effet que sur cinq des six régions qu'elle a définies, la transmission du Covid est à la hausse, citant le chiffre d'une augmentation de 11 % des cas de transmission.

Les ECHOS

Mardi 16 Mars 2021 - 11:55


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter