Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



"Avenir Senegaal Bi Nu Begg" réaffirme son attachement à la tenue des locales en décembre 2021



"Avenir Senegaal Bi Nu Begg" réaffirme son attachement à la tenue des locales en décembre 2021
Le Secrétariat Politique National de la plateforme Avenir Senegaal Bi Nu Begg s’est réuni à son siège le samedi 17 avril 2021 sous la présidence de Docteur Cheikh Tidiane DIEYE, Coordonnateur National. Analysant la situation politique nationale, il a engagé la responsabilité directe « du Président Macky Sall dans les troubles qui ont profondément ébranlé le pays et qui sont nés du complot sordide fomenté contre le député et opposant Ousmane Sonko », avant de réaffirmer son attachement à l'organisation des élections locales en décembre 2021, comme exigé le mouvement M2D. 

En ce qui concerne le calendrier électoral et le processus menant vers les élections locales, le Secrétariat a réaffirmé « son attachement aux exigences formulées par le Mouvement pour le Défense de la Démocratie (M2D) pour l’organisation de ces élections en 2021. Un calcul a été réalisé par le Secrétariat afin de démontrer que les élections locales peuvent bien se tenir avant la fin de l’année 2021 car toutes les étapes du calendrier électoral et le processus menant vers les élections locales « peuvent se faire sur une durée de 7 mois et 25 jours ».

« Les orientations déclinées pour l’emploi des jeunes sont bâties sur des hypothèses fausses »

Parlant du projet pour l’emploi des jeunes, le Secrétariat Politique National de la plateforme Avenir Senegaal Bi Nu Begg affirme, que « tout porte à croire que les financements annoncés par le gouvernement, énième promesse faite à la jeunesse par le président Macky Sall, seront encore sans lendemain », et que « les orientations déclinées sont bâties sur des hypothèses fausses sur les véritables besoins et aspirations des jeunes ».

Il soutient que « les mécanismes qui produisent et entretiennent la mal gouvernance, la corruption et le clientélisme politique qui, jusqu’ici, ont plombé tous les fonds destinés à la jeunesse et à l’emploi, sont encore bien en place, fermement tenus par des politiciens du parti au Pouvoir ». Le Secrétariat a regretté que les programmes de financement antérieurs « ne soient pas audités et évalués pour comprendre les causes profondes de leurs échecs répétitifs », afin de les corriger. 

« Des forces obscures », « des terroristes » ou « des rebelles »

Le Secrétariat a aussi par la même occasion condamné les propos tenus par plusieurs Ministres dont ceux de l’Intérieur, des Affaires Étrangères et de la Justice qui d’après lui, « gagnés par la peur et dépassés par la résistance inédite et inattendue du peuple, notamment les jeunes, ont tenté de faire croire que « des forces obscures », « des terroristes » ou « des rebelles » seraient rentrés sur le territoire sénégalais afin de déstabiliser le pays. Des propos jugés « irresponsables, dangereux et dégradants » pour l’image du Sénégal et qui « ont été démentis par de hautes autorités de l’armée, de la police et la gendarmerie », à l’occasion de la fête de l’indépendance du 4 avril 2021. 
 
Le Secrétariat a félicité la naissance et la consolidation d’une consciente politique et citoyenne forte, chez les jeunes, qui savent se mobiliser, lorsqu’il s’agit de défendre la démocratie et préserver l’intérêt général. Il a aussi félicité les partis de l’opposition, les mouvements citoyens et associations de la société civile, qui ont su, en temps opportun, organiser les résistances du peuples sénégalais en mettant en place le Mouvement pour le Défense de la Démocratie (M2D).

Ndeye Fatou Touré

Lundi 19 Avril 2021 - 10:45


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Mai 2021 - 22:36 Conseil des ministres de ce mercredi 12 mai