Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Babacar Thioye Ba : «En réalité, la commission ad hoc ne veut pas entendre Khalifa Sall»

Prévue pour cet après-midi, l’audition de Khalifa Sall n’aura pas lieu pour la simple raison que, affirme Babacar Thioye Ba, son directeur de cabinet adjoint, rien n’a été respectée dans la procédure. Ce qui laisse supposer, à l’en croire, que la commission ad hoc ne désire pas réellement entendre le député maire de la capitale sénégalaise.



Babacar Thioye Ba : «En réalité, la commission ad hoc ne veut pas entendre Khalifa Sall»
«En vérité, la commission ad hoc ne veut pas entendre Khalifa Sall. Ce qui apparaît comme une convocation n’en est pas une  et ce serait même irrégulière. La commission ad hoc a servi à Khalifa une pseudo convocation pour tenter de donner des avis de la légalité à une procédure qui depuis la saisine de l’Assemblée nationale viole l’immunité parlementaire de Khalifa Sall », a déclaré Babacar Thioye Ba, le directeur de cabinet adjoint de Khalifa Sal qui revenait sur l’audition de ce dernier qui devait avoir lieu cet après-midi.

Selon lui, les actes posés par ladite commission ne laissent apparaître aucun doute quant au désir de son président de porter atteinte aux droits de son mentor : «Quand on regarde la lettre qui lui (Khalifa Sall) est adressée, elle mentionne l’heure de la convocation mais ne précise pas le lieu. Et, autre élément assez troublant dans cette lettre, le Président de la commission ad hoc fait comme si Khalifa ne pouvait et ne devait se faire assister que par un de ses collègues, alors que l’article 52 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale dispose clairement que Khalifa Sall doit assurer lui-même sa défense  et peut se faire assister par un de ses collègues».

A en croire ce proche du maire de Dakar qui s’exprimait à travers les ondes de Sud fm : «Cette omission volontaire cache bien évidemment une intention de vouloir priver Khalifa Sall de ses droits».

Ousmane Demba Kane

Mercredi 22 Novembre 2017 - 16:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter