Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Comment le dialogue national a détruit l’opposition sénégalaise



Comment le dialogue national a détruit l’opposition sénégalaise
Le président sénégalais, Macky Sall, a lancé le 28 mai dernier, le dialogue national avec pour objectif de réunir toutes les forces vives de la nation, notamment les politiciens, pour trouver un consensus sur des questions sociales et électorales. Depuis le début de cette concertation qui a vu la participation de certains opposants, l’opposition est secouée. Certaines formations politiques vivent une crise qui ne dit pas son nom.

Le Front de résistance nationale (Frn), la plus grande plateforme de lutte politique de l’opposition, n’est plus active depuis 28 mai. En plus de ne pas partager l’avis de Mamadou Diop Decroix qui a préféré aller répondre à l’invitation de Macky Sall, Ousmane Sonko, Abdoul Mbaye, Mamadou Lamine Diallo, Thierno Alassane Sall, entre autres, ont créé une nouvelle plateforme : le Congrès de la renaissance démocratique.

Au sein  de Parti de l’unité et du rassemblement, le coordonnateur ou le désormais ex-coordonnateur Issa Sall ne parle plus le même langage avec le président de cette formation politique Serigne Moustapha Sy. Réuni en congrès samedi, le poste du candidat à la présidentielle de février dernier, a été supprimé en son insu. M. Sall avait participé au dialogue national sans l'aval du marabout qui avait annoncé que des sanctions seraient prises. Il avait aussi déclaré qu'il allait rejoindre Macky Sall, si ce dernier faisait appel à lui.

Aujourd’hui, le constat montre également que dialogue politique est à l’origine de la débandade au Parti démocratique sénégalaise (Pds) de Abdoulaye Wade. Ce dernier et le Secrétaire général national adjoint Oumar Sarr ont mis fin à leur long compagnonnage. Wade n’a pas apprécié le fait que Sarr l’ait défié pour participer à cette rencontre initiée par Macky Sall.

En plus de l’écarter des instances les plus importantes du PDS, Abdoulaye Wade, a activé les fédérations de la formation politique qui ont pratiquement toutes réclamé son exclusion avec ses compagnons. Après avoir créé leur courant politique dénommé « And Suqali Soppi, Oumar Sarr et compagnie préparent certainement leur riposte.

Salif SAKHANOKHO

Mardi 3 Septembre 2019 - 10:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter