Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Complot à l'APR: Bara Ndiaye cite des noms dans une lettre ouverte et heurte les partisans du ministre Amadou Ba

Jusqu’ici, ce n’était que des accusations à tout-va. Mais, c’est le responsable de l’Alliance pour la République (Apr, parti au pouvoir) et par ailleurs Directeur de la maison de la Presse, Bara Ndiaye qui passe à l’acte dans l’affaire dite du "complot orchestré contre le président Macky Sall par certains de ses ministres et directeurs généraux". Dans une lettre ouverte, publié ce mercredi 26 février, il pointe un doigt accusateur vers l’actuel ministre des Affaires étrangères, Amadou Bâ et la Président du Conseil économique et environnemental (Cese), Aminata Touré. Il demande à ces personnalités de clarifier leur position.



La lettre Ouverte de Bara Ndiaye

Bara Ndiaye, Directeur de la Maison de la Presse et membre de l'APR
Bara Ndiaye, Directeur de la Maison de la Presse et membre de l'APR
J'interpelle Amadou Ba et Aminata Touré et autres du même acabit: cette bataille est-elle la votre?
 
Il y'a une semaine, j'ai véhément dénoncé à Rfm matin (émission matinale sur la Radio Futurs Médias) les agissements de hauts responsables de notre formation, l'Alliance Pour la République, consistant à tisser des réseaux internes et ce, dans la logique de leur agenda personnel. Après cette sortie, de jeunes responsables se réclamant de Amadou Ba et Aminata Toure et des mouvements qu'ils ont tissés ou entretenus au sein du parti se sont déchaînés, comme une meute, sur ma personne, allant jusqu'à me traiter de "sinistre créature" alors que je n'ai cité personne. 
Ces réactions violentes de vos réseaux de soutien contre ma personne confortent les soupçons de ceux qui vous accusent d'être entrain de miner l'APR par la mise en place de structures parallèles. Fort de ce qui précède, je ne puis m'empêcher de vous poser quelques questions: 
- Pourquoi cette mobilisation spontanée de ces mêmes réseaux alors que personne jusqu'ici ne vous a formellement nommé?
- seriez-vous ces détenteurs d'agendas cachés pour que vos entourages respectifs s'approprient de mes interpellations?
- pourriez-vous rassurer les militantes et militants de l'Alliance Pour la République que vous n'êtes pas en train de les détourner?

Pour ma part, je me battrai pour épargner à Macky SALL le succès de la ruse de ceux qui, en 2012, étaient au levée du soleil chez Wade avec un sac d'argent et au crépuscule avec un autre à l'autre bout de la ville en jogging avec des opposants candidats. 
Je serai tout aussi tranché contre les adeptes de cette pratique qui marche apparemment bien:" filer du pognon à tous les candidats en prenant soin de lâcher les perdants malheureux en douceur et de jubiler avec les gagnants avec fierté."

De la même manière, je ne raterai point toutes celles qui, comme Raquel Altamira, sont prêtes à toutes les vilenies pour le pouvoir.

Macky rek et personne d'autre. 

Bara Ndiaye 
Militant de l'Alliance Pour la République
Maire de Méouane

"Si Bara Ndiaye a des preuves, qu'il les sorte", déclare un proche de Amadou Ba

Les proches de ces derniers n’ont pas tardé à répondre. Ils rejettent ces accusations et accusent à leur tour, Bara Ndiaye. 

 « Le ministre Amadou Ba symbolise la fidélité et la loyauté envers le Président Macky Sall. Il est tout le temps derrière le Président Macky Sall », a rétorqué l’adjoint au maire des Parcelles Assainies. 

Lamine Diagne accuse à son tour le responsable de l’Apr : «  Il y a des gens tapis dans l’ombre, on le sait très bien. Aujourd’hui, Bara Ndiaye fait partie de ces gens gens-là ». 

Poursuivant, M. Ndiaye est convaincu que « personne ne peut dire qu’il a des ambitions cachées ». « Si Bara Ndiaye a des preuves, il n’a qu’à les faire sortir », lance-t-il. 

Le débat sur un complot monté contre le chef de l'Etat, Macky Sall, pour sa succession, s'est bien installé dans les rangs de l'Apr depuis un certain temps. Et, le ministre Conseiller auprès au président Sall, Mame Mbaye Niang et d'autres responsables du parti au pouvoir se sont prononcés là-dessus accusant des ministres et Directeurs généraux sans citer des noms. 

 

Aminata Diouf

Mercredi 26 Février 2020 - 13:25


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter