Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Contenu de l’audio «explosif»: le ton ironique de Sonko avec le magistrat pour railler Mansour Faye

L’audio de Ousmane Sonko dans lequel il revient sur sa rencontre avec Mansour Faye est divulgué. C’est Yakham Mbaye qui s’en est occupé. Toutefois, il n’y aucune révélation. Le leader du Parti Pastef s’indigne d’une «pratique déloyale» et s’étonne des déclarations du beau-frère du président de la République. Comme à son habitude, il n’a pas manqué de tourner en dérision les responsables de l’Alliance pour la République (APR).



Il n’y a vraisemblablement pas de quoi fouetter un chat dans ce fameux audio dont le ministre du Développement communautaire, de l’Equité de sociale et territoriale a tant fait allusion dans ses récentes sorties médiatiques. En effet, il fait moins de 30 secondes et le leader du parti Pastef s’adressait au Directeur général de l’Agence de Développement municipal (ADM), par ailleurs magistrats de carrière. 
 
Dans cet élément audio, Ousmane Sonko parle avec Cheikh Issa Sall, sur un ton ironique pour démonter les déclarations du ministre Mansour Faye qui affirmait sur une télé de la place que le leader de Pastef l'avait supplié à genoux de lui décrocher une audience avec le Président Macky Sall. "Je ne savais pas que vos gars (responsables Apr) pouvaient descendre à ce niveau (rires)», lui a lancé Ousmane Sonko au bout du fil. Avant de poursuivre : "Il dit que j’ai rampé devant lui pour obtenir une audience avec Macky Sall. Or c’est toi qui a beaucoup insisté en me disant que ton patron voudrait me voir. Et cette rencontre date d’avant mon engagement en politique  Mais comme tu es le témoin, tu pourras faire des témoignages au moment venu".
 
En substance, c’est le contenu de l’élément audio qui a défrayé la chronique la semaine dernière. Pour rappel, jeudi passé, Mansour Faye demandait expressément, lors de sa conférence de presse, à Ousmane Sonko de lui donner l’autorisation pour divulguer l’élément audio et que s’il disait «Priip (c’est le top départ)», il allait rendre public l’audio. Finalement, sous le conseil avisé de ses juristes, il a dû se raviser et annoncer sa volonté d’envoyer un huissier au leader de Pastef afin qu’il lui autorise à diffuser le fameux élement sonore. Ce mercredi 07 octobre 2020, c’est le Directeur général du Quotidien national, Le Soleil, Yakham C. N. Mbaye qui est passé à l’acte. 

Jean Louis DJIBA

Mercredi 7 Octobre 2020 - 13:54


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par Ndiaye le 07/10/2020 17:46
Maintenant vous êtes convaincu que monsieur fait la politique sur commande
Drôle de système Sonko
Et maintenant qui est le menteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter