Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Coronavirus: L’économie chinoise s’effondre au 1er trimestre



L’ESSENTIEL

Pour la deuxième fois depuis le début de l’épidémie, le nombre de personnes hospitalisées a baissé en France (31.305 malades), a annoncé Jérôme Salomon, jeudi soir. Le bilan total des décès grimpe à 17.920 morts à l’hôpital et dans les établissements de santé.

Les soignants bénéficieront d’une majoration de 50 % des heures supplémentaires effectuées pendant l’épidémie et recevront une prime de 500 euros ou 1.500 euros pour ceux travaillant dans des établissements ou services accueillant des malades du Covid-19.

Aux Etats-Unis, l’un des pays les plus touchés par l’épidémie, Donald Trump doit dévoiler, ce jeudi, un plan pour rouvrir l’économie.

La dette des 76 pays les plus pauvres a été suspendue pour une période de 12 mois, ont annoncé les membres du G20.


Le bilan en Chine révisé à la hausse
 
Le bilan du Covid-19 en Chine s’est brutalement alourdi vendredi. La mairie de Wuhan, où le virus est apparu fin 2019, a révisé ses chiffres à la hausse avec 1.290 décès supplémentaires. Ce nouveau décompte porte à 4.632 le bilan des décès enregistré dans le pays.
 
Le canal de Panama dépasse ses prévisions
 
Tout le monde ne vit pas la crise économique de la même manière. Le canal de Panama a en effet enregistré au premier semestre de son exercice fiscal un transport de fret et de navires plus élevé que prévu, malgré le Covid-19. Le passage panaméen a « bouclé la première moitié de l’année fiscale 2020 (du 1er octobre 2019 au 31 mars 2020) avec un tonnage de 258,4 millions de tonnes » et 7.528 embarcations l’ont emprunté pendant cette période, a annoncé jeudi l’Autorité du Canal de Panama (ACP). Ces chiffres dépassent les prévisions de l’ACP, qui tablait sur 247,4 millions de tonnes et 7.029 embarcations.
 
« Nos chiffres montrent que le commerce mondial est toujours en mouvement », a déclaré l’administrateur du canal, Ricaurte Vasquez. « Bien que nous soyons confrontés à l’incertitude dans les semaines à venir, nous nous engageons, plus que jamais, à faire en sorte que notre itinéraire reste ouvert et fiable pour tous ceux qui dépendent de nous pour le transport des biens essentiels », a-t-il ajouté.
 
 Le Mexique prolonge la suspension des activités non essentielles
 
Le Mexique vient d’annoncer la prolongation jusqu’au 30 mai de la suspension des cours et des activités de travail non essentielles dans les zones les plus touchées par le nouveau coronavirus. En revanche, dans les zones où la contagion a été moindre ou nulle, la mesure sera prolongée jusqu’au 17 mai seulement, a indiqué le président Andrés Manuel Lopez Obrador.
 
Initialement, cette mesure aurait dû prendre fin le 30 avril dans tout le pays. Jusqu’à présent, le Mexique a enregistré 6.297 cas de contamination au Covid-19 pour 486 décès.
 
 Le PIB chinois en repli de 6,8 % au 1er trimestre
 
C’est une contraction inédite. L’économie chinoise a connu un repli au 1er trimestre, avec une baisse de 6,8 % sur un an, largement imputée à l’épidémie de Covid-19. En pleine propagation du virus dans le monde, la Chine « doit affronter de nouvelles difficultés et défis pour redémarrer l’activité et la production », a admis vendredi un porte-parole du Bureau national des Statistiques, Mao Shengyong.
 
Le nombre de décès explose en Equateur
 
Les décès ont triplé ces 15 derniers jours dans le Guayas une province d’Equateur. Avant la pandémie, dont le premier cas a été détecté le 29 février dans le pays, la province comptait 2.000 morts par mois en moyenne. Mais « durant ces 15 jours d’avril, il y a eu 6.703 décès », a déclaré Jorge Wated, chargé par le gouvernement de la gestion de la crise dans le Guayas.
 
Jorge Wated a souligné que parmi ces décès, il y a eu des victimes du nouveau coronavirus, des cas suspects et des morts d’autres maladies, mais il n’en a pas précisé les pourcentages. Le Guayas compte environ 70 % des plus de 8.200 cas confirmés de Covid-19, dont 403 morts, répertoriés jusqu’à jeudi en Equateur.
 
Trump trop lent à réagir pour deux tiers des Américains
 
Près des deux tiers des Américains estiment que Donald Trump a tardé à prendre des mesures décisives face à la menace du coronavirus qui se répandait dans d'autres pays, affirme un sondage publié jeudi.
 
Selon le centre de recherche Pew, 65% des personnes interrogées critiquent la gestion du début de la crise sanitaire par le président américain, qui a minimisé pendant plusieurs semaines la gravité de l'épidémie apparue fin décembre 2019 en Chine, et son impact sur les Etats-Unis.
 
Si les opinions suivent largement les lignes politiques, une légère majorité des républicains modérés et libéraux (53%) rejoignent toutefois les 92% de démocrates dénonçant sa lenteur à agir, qui fait l'objet d'une polémique.
 
Les détails sur les trois phases du plan américain
 
Les Etats enregistrant une baisse du nombre de nouveaux cas pendant deux semaines, qui ont assez de lits d'hôpitaux et de tests de dépistage pourront entrer dans la phase 1. Les rassemblements jusqu'à 10 personnes sont autorisés, le télétravail est maintenu, les personnes à risque restent confinées. Les restaurants et les cinémas peuvent rouvrir avec des critères très stricts de distanciation mais les bars restent fermés. Les enceintes sportives peuvent accueillir des matchs à huis-clos.
Si les chiffres continuent de baisser pendant 14 jours,  c'est la phase 2: déplacements non-essentiels autorisés, ainsi que les rassemblements de 50 personnes et réouverture des écoles. La distanciation dans les restaurants s'allège, les bars peuvent rouvrir avec des limites strictes.
Idem, si les chiffres continuent de baisser pendant 14 jours,  c'est la phase 3: les personnes fragiles peuvent ressortir (mais avec distanciation sociale), les restrictions s'allègent dans les bars, restaurants et les stades (mais ne disparaissent pas).
Le FMI appouve une aide de 1,4 milliard de dollars au Pakistan
 
Le Fonds monétaire international a approuvé jeudi le versement au Pakistan d’une aide d’urgence de 1,386 milliard de dollars pour combattre l’épidémie de Covid-19, selon un communiqué. « Bien que l’incertitude reste élevée, l’impact économique à court terme du Covid-19 devrait être significatif, et susciter des besoins importants de financements budgétaire et extérieur », souligne le communiqué.
 
Boeing annonce une reprise de la production d'avions
 
Boeing a annoncé jeudi une reprise graduelle, dès la semaine prochaine, de sa production d'avions commerciaux aux Etats-Unis, après une interruption de plusieurs semaines en réponse aux mesures de confinement pour endiguer la propagation du coronavirus.
 
Les usines du groupe dans l'Etat de Washington, dans le nord-ouest du pays, qui emploient 70.000 personnes, sont concernées par cette annonce. Elles assemblent le 737, le 747, le 767, le 777 et une partie des 787. Le site de production du 787 dans l'Etat de Caroline du Sud va rester fermé.
 
Ce sont environ 27.000 salariés, qui vont être les premiers à reprendre le travail.  Certains d'entre eux sont attendus dans les usines de production du 737 NG, du 747, du 767 et du 777 dès le lundi 20 avril. La reprise de la production du 787 est prévue à partir du 23 avril.
 
Trump annonce un plan de réouverture en trois phases
La première étape pourrait être enclenchée lorsqu'un Etat enregistre une diminution des cas de Covid-19 sur une période de 14 jours et ses hôpitaux ne sont plus submergés par l'afflux de patients. Elle prévoit que les écoles fermées le restent, ainsi que les bars, tandis que les restaurants et clubs de sport pourraient rouvrir sous certaines conditions. Le port du masque de protection en public est "fortement" conseillé, le télétravail devrait rester la règle autant que possible et les mesures de distanciation sociale seraient maintenues. Les personnes les plus vulnérables devront rester confinées et les voyages non-essentiels "minimisés". Parallèlement, les autorités devraient être en mesure de dépister à large échelle les cas de coronavirus.
Si aucun "rebond" de l'épidémie n'est constaté, la phase deux pourra s'enclencher, avec notamment une réouverture des écoles et la reprise des voyages.
La levée des restrictions et du confinement, lors d'une troisième phase, interviendra lorsque l'absence de résurgence de l'épidémie serait confirmée.
 La Bourse plonge en Argentine
 
La Bourse chute de 6,21% après l'annonce de restructuration de dette.  L'Argentine, qui se trouve désormais dans «une sorte de défaut (de paiement) virtuel», selon son président Alberto Fernandez, va proposer à ses créanciers privés une restructuration de sa dette publique, a annoncé jeudi le ministre de l'Economie, Martin Guzman.
 
Dans le détail, il s'agit d'une remise de 62% sur les intérêts de la dette, soit 37,9 milliards de dollars, et de 5,4% sur le capital, soit 3,6 milliards, a-t-il précisé. Avec cette opération, le gouvernement argentin cherche à renégocier 68,8 milliards de dollars en titres de devises étrangères émis sous juridiction internationale.
 

20minutes.fr

Vendredi 17 Avril 2020 - 10:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter