Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Coronavirus: Washington tente justifier son rôle dans la lutte contre la pandémie dans le monde

Quel rôle jouent les États-Unis dans la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus en Afrique ? Un haut représentant de l’administration américaine a tenu mercredi 22 avril un point de presse informel. Une communication destinée à passer quelques messages, huit jours après l’annonce de Donald Trump que son pays suspendait la contribution au financement de l’OMS.



Coronavirus: Washington tente justifier son rôle dans la lutte contre la pandémie dans le monde
L'un des objectifs était de minimiser l’importance de la relation entre la Chine et l’Afrique. Washington décrit « une situation déplorable » et dénonce un « manque de transparence ». Le haut représentant de l’administration américaine n’y est pas allé par quatre chemins. Si le nouveau coronavirus « avait été reconnu par l’OMS et si la Chine avait partagé les informations plus rapidement, on n’en serait pas là aujourd’hui ». Raison pour laquelle les États-Unis sont « très agressifs dans leur approche et dans leur envie d’aider les autres pays », parmi lesquels ceux du continent africain.
 
Depuis le début de la pandémie de Covid-19, Washington dit avoir débloqué près d’un milliard de dollars pour l’Afrique ; pas pour des masques, des combinaisons de protection ou des kits de dépistage du Covid-19 – comme l’a fait le milliardaire chinois Jack Ma – mais plutôt pour le secteur de l’eau et de l’assainissement, ainsi que pour la sensibilisation. Quant à la suspension américaine de sa contribution au financement de l’OMS, le haut représentant de l’administration précise que les 300 à 400 millions de dollars constituent une portion infime de ce que font les États-Unis en Afrique et à travers le monde. La majorité des actions américaines dans le domaine sanitaire se faisant par le biais de programmes financés directement dans les pays concernés ou « par le biais d’ONG internationales comme la Croix-Rouge, Médecins sans Frontières et d’autres organisations caritatives ».
 
Concernant les critiques des États-Unis pour sa gestion de la pandémie de Covid-19, le directeur général de l’OMS a une nouvelle fois assuré hier que l’Organisation a alerté « au bon moment » sur l’urgence sanitaire mondiale.
 
Le haut représentant de l’administration a rappelé que les États-Unis ont été en première ligne dans la lutte contre Ebola lors de l’épidémie qui a frappé l’Afrique de l’Ouest de 2014 à 2016. Même chose contre la grippe aviaire et contre d’autres pathologies à caractère épidémique. Il a aussi affirmé qu’avec le comité de lutte contre le paludisme, les États-Unis ont contribué à sauver au moins sept millions de personnes. Et donc aujourd’hui, les États-Unis soutiennent les institutions sanitaires africaines dans la préparation à la riposte contre le coronavirus.

RFI

Jeudi 23 Avril 2020 - 07:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter