Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Décès des gendarmes-Violence électorale : la coalition Idy 2019 condamne et exige la préservation de la paix



La coalition Idy 2019 a présenté ses condoléances aux familles éplorées des 4 gendarmes décédés suite à un accident survenu sur la route de Sédhiou. 

«Suite à l'accident qui s'est produit ce dimanche et qui a malheureusement emporté la vie de quatre jeunes gendarmes au service du peuple, la coalition Idy2019 présente ses condoléances à la Gendarmerie nationale, à leurs familles respectives et à la nation toute entière», peut-on lire dans leur communiqué. Qui poursuit:  «c'est le Sénégal dans son ensemble qui est endeuillé d'avoir perdu ces quatre (4) valeureux concitoyens qui accomplissaient leur mission régalienne».  

Il ajoute : «La coalition Idy 2019 présente également ses sincères condoléances aux familles de tous ceux qui ont perdu la vie dans cette période de campagne, avec une pensée toute aussi particulière pour ce jeune conducteur de Jakarta victime d'accident et cet autre qui a succombé à ses blessures suite à des affronttements à Tambacounda». 

Par ailleurs, Idrissa Seck et sa coalition dénoncent avec la dernière énergie, « les violences observées dans cette première dizaine de jours de campagne électorale ». Ils sont d’avis que « les multiples attaques notées n'ont pas leur raison d'être». 

Ils appellent à cet effet, les autorités responsables, «plus particulièrement le ministère de l'intérieur, à prendre les dispositions nécessaires. Elles sont appelées à mettre les Sénégalais en sécurité, quelle que soit leur appartenance politique». 

Sur les attaques perpétrées contre la journalistes qui accompagnaient le candidat du Parti de l’Unité et du Rassemblement (PUR), la coalition Idy 2019, « exige que la presse soit protégée, qu'elle puisse faire son travail en toute sécurité, que les militants et leaders en caravane ou seuls, puissent avoir la latitude de circuler et de battre campagne». Et, «Nous exigeons la préservation de la paix »,  conclut-il.

Aminata Diouf

Mardi 12 Février 2019 - 14:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter