Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Difficultés traversées par les entreprises sénégalaises: Mansour Cama accuse l'Etat d'être un mauvais payeur



Difficultés traversées par les entreprises sénégalaises: Mansour Cama accuse l'Etat d'être un mauvais payeur
La mortalité des entreprises, surtout les Petites et moyennes entreprises qui représentent plus de 90 % du tissu économique national, pourrait être liée par l’inopérationnalité du dispositif d’appui étatique. Ce diagnostic a été fait jeudi par le Haut conseil du dialogue social (HCDS) et la Confédération national des employeurs du Sénégal (CNES). Les deux entités co-organisaient un atelier d’échanges sur les mécanismes d’accompagnement des entreprises en difficulté. Le président de la CNES, Mansour Cama, qui a profité de l'occasion pour souligner la posture de "mauvais payeur" adoptée par l'Etat du Sénégal, a plaidé pour la mise en place d’une structure transversale.

Mansour Cama : « l’Etat est le premier à être en difficulté pour payer les entreprises »
« L’essor de l’entreprise au Sénégal peut être plombé par le marché. Il y a aussi une question de compétitivité du produit. Cela peut être aussi des lourdeurs administratives puisque quand je parle de marchés, les marchés publics restent un élément extrêmement important dans le développement des entreprises nationales. Il y a toutes les règles de passation de marchés, mais le plus important c’est que si vous êtes payé à temps, il y aurait beaucoup moins d’entreprises en difficulté. Mais malheureusement, l’Etat est le premier à être en difficulté pour payer les entreprises. Cette situation a un effet négatif sur l’entreprise.", a-t-il déclaré devant Innocence Ntap Ndiaye

Aussi, poursuit-il dans les colonnes du journal Le Témoin: "Vous avez ensuite la cascade puisque vous ne pouvez pas remplir vos obligations fis- cales, la banque qui vous a prêté de l’argent se fondant sur le nantissement de votre contrat public ne recevant pas à temps son argent est obligée de mettre en route son mécanisme de remboursement. Donc, c’est tout cela qui fait qu’il est difficile de se focaliser sur un élément. Il faut une démarche holistique reposant sur la disponibilité de l’information. Il faut que les gens aillent là où il faut pour exposer leurs difficultés. C’est pourquoi je parlais de plateforme numérique" 

AYOBA FAYE

Vendredi 10 Janvier 2020 - 10:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter