Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
Liberté - Professionnalisme - Crédibilité
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM




PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)








En meeting d’ouverture à Mbacké, Wade appelle à la paix et égratigne la communauté internationale


Rédigé le Dimanche 5 Février 2012 à 21:19 | Lu 1050 commentaire(s)


Me Abdoulaye Wade met la pédale douce. Il semble ranger dans les tiroirs le discours va-en-guerre, «œil pour œil dent pour dent» qui était le principal mot d’ordre de son camp. En meeting d’ouverture de la campagne électorale, ce dimanche à Mbacké, il a appelé ses militants à bannir toute forme de violence pendant la campagne électorale.


En meeting d’ouverture à Mbacké, Wade appelle à la paix et égratigne la communauté internationale
Le leader de la coalition Forces alliées pour la victoire (Fal 2012) revoit sa copie après avoir demandé à ses militants d’utiliser à la Loi du talion, « œil pour œil dent pour dent » au lendemain des évènements du 23 juin. En meeting d’ouverture de sa campagne électorale pour la présidentielle du 26 février 2012, ce dimanche 05 février à Mbacké, il a appelé ses militants à s’abstenir de toute forme de violence. « N’acceptez pas que des gens perturbent les élections. Il ne faut pas faire recours à la violence», a-t-il lancé aux personnes venues assister à son meeting.

Le chef de l’Etat a-t-il subi des pressions ? En tout cas, réagissant aux scènes de violences qui ont eu lieu la semaine dernière et qui se sont soldées par la mort de 4 personnes, il avait parlé d’une « brise qui n’avait pas l’air d’avoir des effets sur les Sénégalais ». « La brise est le petit vent qui secoue les feuilles des arbres, mais il ne sera jamais un ouragan », avait-il dit.

Le président Wade s’est-il ressaisi après avoir entendu les commentaires faits par les Sénégalais sur sa sortie ? Il a dit à ses militants de se méfier de la violence. « Il faut éviter la violence. Si quelqu’un vous pousse vers la violence, il faut vous abstenir de riposter », a martelé Me Wade.

Le président Wade a dit à ses militants qu’il ne fera pas un bilan, soulignant avoir « beaucoup fait pour le Sénégal dans tous les domaines ». Il s’est fixé pour objectif de faire du Sénégal, un pays émergent.

Le président a fustigé la position de la communauté internationale qui s’oppose à sa candidature à la présidentielle de 2012. Selon lui, la communauté internationale est contre sa candidature, parce qu’il veut développer le Sénégal.
ISSA NDIAYE




Actu en filet | Editorial | Politique | Commentaire | Economie | Société | Procès Habré | Médias | MONDIAL 2014 | Sport | Reportage | Portrait | Analyse | Culture | Mondial 2010 | Opinion | Afrique | Monde | Jet Set | People | Mode | Amour | High Tech | Santé | Insolite | Inter | Lutte 2010/2011 | Inondations 2012 | Crise Malienne | Crise ivoirienne | Partenaires | DOSSIER BEN LADEN | Campagne 2012 | Scrutin présidentiel 2012 | Magal Touba 2011 | Prestation de serment Macky Sall | Législatives Sénégal 2012 | Chronique | Fesman | eng | twitts | Agenda | vidéos sports | Dossier | Scrutin second tour présidentielle Sénégal | Actualité | Présentielle 2019 | Foot | Autres Sports